Agence QMI
Agence QMI

Le nombre de demandeurs d'asile à son plus bas depuis juin 2017

Le nombre de demandeurs d'asile à son plus bas depuis juin 2017

Photo d'archives, Benoît Philie

Agence QMI

OTTAWA | Un nombre de 1263 migrants ont été interceptés à la frontière canadienne en juin 2018, soit le plus bas niveau depuis un an, indiquent les chiffres publiés vendredi par le gouvernement fédéral.

Le total enregistré au cours du mois est le moins élevé depuis juin 2017, mois durant lequel 884 interceptions avaient eu lieu.

Malgré le ralentissement, il y a maintenant plus de 31 000 demandeurs d'asile qui ont franchi la frontière illégalement depuis le début de l'année dernière.

C'est au Québec qu'ont traversé l'immense majorité de ces migrants, par le chemin Roxham à Saint-Bernard-de-Lacolle, en Montérégie. Les 1179 personnes interceptées au Québec en juin dernier portent le total à plus de 29 000 personnes depuis le début de 2017 pour la province.

Au Québec, 10 261 demandeurs d'asile ont été appréhendés cette année, contre 10 744 pour l'ensemble du Canada.

Le nombre d'interceptions a décliné de manière constante au pays dans les trois derniers mois. Il était de 2560 en avril (2479 au Québec) et de 1869 en mai (1775 au Québec).

Ottawa souligne que le nombre moyen de demandes d'asile quotidiennes est passé de 83 en avril, à 57 en mai et à 39 en juin.

Le ministère de l'Immigration attribue à ses campagnes de sensibilisation, menées notamment aux États-Unis et en Afrique, la chute du nombre de migrants.

«On n'entre pas comme on veut au Canada, et c'est le message que nous avons largement diffusé ici et à l'étranger, ce qui a donné des résultats concrets», a déclaré le ministre Ahmed Hussen, dans un communiqué.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos