Agence QMI
Agence QMI

Le lock-out est levé à l'UQTR

Le lock-out est levé à l'UQTR

Agence QMI

TROIS-RIVIÈRES - Le lock-out imposé par la direction de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) à ses professeurs depuis le 1er mai a été levé mercredi matin.

La ministre de l'Enseignement supérieur Hélène David en a fait l'annonce mercredi en chambre. Presque simultanément, le recteur de l'UQTR, Daniel McMahon, a fait la même annonce, lors d'un point de presse.

Il a mentionné avoir eu mercredi matin une «discussion franche» avec le premier ministre Philippe Couillard et Mme David à ce sujet.

«Il est vite apparu que nous partagions la même préoccupation à l'égard de nos étudiants, qui sont la raison d'être d'une université, a indiqué M. McMahon, lors du point de presse. Il est important pour moi de dire qu'ils m'ont réitéré leur pleine confiance et celle qu'ils ont envers notre conseil d'administration.»

Daniel McMahon a également indiqué avoir «à coeur d'en arriver à un règlement négocié» et veut donner une «ultime chance à la médiation en cour».

Les employés de l'UQTR étaient en lock-out depuis le début le 1er mai dernier.

Si aucune entente ne survient d'ici le 15 juin, le gouvernement Couillard pourrait déposer un projet de loi spécial, a souligné M. McMahon.

Les négociations achoppent notamment sur l'embauche de professeurs permanents, réclamée par le syndicat, tandis que la direction souhaite avoir recours à des chargés de cours pour réduire sa masse salariale.

- Avec TVA Nouvelles



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos