Agence QMI
Agence QMI

Plusieurs semaines d'enquête à Toronto

Plusieurs semaines d'enquête à Toronto

Photo AFP

Agence QMI

TORONTO - L'enquête sur l'attaque au camion-bélier survenu à Toronto lundi pourrait prendre plusieurs semaines, a averti la police de Toronto mardi lors d'une mise à jour sur les événements qui se sont produits dans la Ville Reine.

«Nous voulons prendre toutes les mesures nécessaires pour accélérer la collecte des preuves», a expliqué le chef de la police de Toronto, Mark Saunders, alors que la rue Yonge demeurait paralysée mardi pour que les enquêteurs puissent faire leur travail. Le chef espérait que cette scène de crime puisse être réduite au cours de la soirée.

Malgré cette volonté d'accélérer le travail, notamment en faisant appel à des renforts des services de police de la région de York, de la région de Peel et de la Police provinciale de l'Ontario, l'enquête s'annonce longue en raison du très grand nombre de témoins, de victimes et de preuves à analyser, a averti le chef Saunders.

La police a aussi révélé que les victimes, au nombre de 10 morts et au moins 15 blessés, semblent être majoritairement des femmes. Cette information semble étayer la thèse selon laquelle le présumé auteur de l'attaque, Alek Minassian, en aurait voulu aux femmes, selon des publications sur ses comptes de réseau sociaux.

La police s'est toutefois gardée d'établir un lien direct entre le genre des victimes et les motifs du suspect.

Travail remarquable

Le chef Saunders a aussi encensé le travail du policier qui a procédé à l'arrestation du suspect, alors que ce dernier brandissait un objet s'apparentant à une arme. «Notre entraînement au collège de police touche à la désescalade [lors d'un événement]. [...] C'est un élément central de notre entraînement. Cela dit, concernant l'événement de lundi, la façon dont il s'est déroulé, c'est rien de moins que remarquable», a affirmé M. Saunders.

Les policiers ont aussi indiqué avoir saisi l'appareil cellulaire d'Alek Minassian après son arrestation.

La police a lancé un appel aux témoins de l'attaque, notamment en mettant en place une ligne téléphonique spéciale et en aménageant un espace sur son site internet où les citoyens peuvent déposer leurs photos, vidéos et témoignages. Des lignes téléphoniques pour les victimes et leurs proches ont aussi été mises



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos