JournaldeMontreal.com
Journal de Montréal

Voici tout ce que l'on sait sur le tueur de Toronto, Alek Minassian

Voici tout ce que l'on sait sur le tueur de Toronto, Alek Minassian

Photo LinkedIn

JournaldeMontreal.com

Un homme de 25 ans, Alek Minassian, a été arrêté par la police de Toronto lundi après avoir provoqué la mort de dix personnes et fait quinze blessés.

Le présumé auteur de l'attaque au camion-bélier fait face à dix chefs d'accusation de meurtre au premier degré et à 13 accusations de tentative de meurtre.

Voici tout ce qu'on sait sur le tueur présumé de Toronto:

1- Selon sa page LinkedIn, Minassian avait terminé des études en informatique au Collège Seneca à Toronto la semaine dernière.

2- Alek Minassian habite à Richmond Hill, une banlieue de Toronto.

3- Il s'est impliqué dans plusieurs projets au sein du Centre for Development of Open Technology (CDOT), un groupe d'étudiants de Seneca qui se concentre sur la production de logiciels libres d'accès.

4- Minassian a développé une application mobile, Toronto Green Parking Advisor, qui permet de trouver un stationnement rapidement dans la ville de Toronto.

5- Un camarade de classe de Minassian au College Seneca, qui souhaite rester anonyme, a déclaré à BuzzFeed News que le suspect «était une personne bizarre et maladroite, mais extrêmement intelligente».

6- Un collègue de classe ayant travaillé sur un projet avec Minassian a semblé étonné de constater que l'accusé puisse être capable de louer et de piloter un véhicule. En entrevue au Globe and Mail, il a indiqué que lorsqu'il a rencontré M. Minassian, non seulement ce dernier ne conduisait pas, mais il ne savait pas comment fonctionne un volant.

7- Au moment de son arrestation, Minassian aurait pointé en direction des policiers un objet semblable à un téléphone en faisant croire qu'il s'agissait d'une arme. Alec Minassian n'était toutefois pas armé au moment des évènements.

8- Sur les réseaux sociaux, le jeune homme a fait allusion à son «célibat involontaire», qui serait apparemment causé par le fait que des femmes ont déjà rejeté ses avances.

9- Selon le Globe and Mail, il était un «étudiant socialement maladroit qui parlait rarement, qui fonctionnait à peine et qui avait de la difficulté à contrôler ses tics.»

10- Toujours selon ce que rapporte le quotidien torontois, Alek Minassian a été décrit comme «un homme sans affiliation religieuse ou politique connue, sans opinion tranchée sur un quelconque sujet, ni penchant pour la violence.»

11- Quelques minutes avant la tragédie, Alek Minassian a publié sur sa page Facebook un message troublant et confus, qui fait notamment l'apologie d'Elliot Rodger, l'auteur de la tuerie de Santa Barbara survenue le 23 mai 2014, en Californie.

12- Une camarade de classe du primaire, jointe par BuzzFeed News, a décrit Alek Minassian comme un enfant turbulent qui frappait souvent les gens.

- Avec l'Agence QMI



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos