Agence QMI
Agence QMI

Paul Bernardo accusé d'avoir détenu une arme

Paul Bernardo accusé d'avoir détenu une arme

Paul BernardoArchives Agence QMI

Agence QMI

TORONTO - Paul Bernardo, l'un des criminels ayant marqué l'histoire judiciaire du Canada, a comparu vendredi matin parce qu'il est accusé d'avoir détenu une arme.

Bernardo a comparu vendredi matin par vidéoconférence devant un juge de la Cour supérieure de l'Ontario, de Napanee, selon Global News. On l'accuse d'avoir été en possession d'une arme, le 9 février dernier.

Il purge une peine d'emprisonnement à vie pour enlèvement, viols et meurtres prémédités de deux adolescentes, Leslie Mahaffy, 14 ans, et Kristen French, 15 ans, en Ontario.

Paul Bernardo est devenu admissible à la semi-liberté l'année dernière, mais son audience a été repoussée jusqu'en octobre 2018.

Tim Danson, l'avocat des familles des victimes de meurtre du tueur en série, a indiqué à Global News que la nouvelle accusation pourrait avoir une incidence sur ses chances d'obtenir une libération conditionnelle.

Bernardo avait 28 ans, au moment de ces crimes, en 1993, commis avec la complicité de sa conjointe de l'époque Karla Homolka. Il a aussi confessé avoir violé 14 autres femmes, ce qui lui a valu le surnom de «violeur de Scarborough». Il a aussi reconnu près d'une douzaine d'autres agressions.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos