Marie-Ève Dumont
Agence QMI

348$ de plus votre panier d'épicerie en 2018

L'intérêt grandissant pour le prêt-à-manger fait grimper la facture - 348$ de plus votre panier d'épicerie en 2018

Photo d'archives, Simon Clark

Marie-Ève Dumont

Les Canadiens pourraient payer 348$ de plus pour leur panier d'épicerie en 2018 en raison de leur grand intérêt envers le prêt-à-manger.

Une famille moyenne devrait dépenser autour de 208$ de plus en restauration, ce qui inclut les plats déjà préparés à l'épicerie, selon le rapport sur les prédictions des prix alimentaires des Universités Dalhousie et Guelph, publié aujourd'hui. Ce montant représente 59% de la hausse anticipée du panier.

«Les gens recherchent des solutions pratiques, portables et rapides pour manger. Ils se tournent plus vers la restauration ou les options rapides qui sont plus dispendieuses. Ils vont donc probablement payer plus cher, par gramme de nourriture pour cette raison», explique Sylvain Charlebois, doyen de la faculté de management de l'Université Dalhousie et l'un des auteurs de l'étude.

Les Canadiens devront donc attribuer autour de 11 948 $ en 2018 pour nourrir leur famille.

Aliments en baisse

Par ailleurs, les prix des aliments de base devraient rester assez stables. Les consommateurs auraient donc intérêt à cuisiner plus puisque les produits laitiers et oeufs, les fruits et noix, les pains et céréales et les produits d'épicerie devraient très peu augmenter.

Même le prix de viande qui avait fait un bon vertigineux de 30% au cours des dernières années ne devrait pas dépasser le 2% de hausse. Les poissons et fruits de mer qui avaient bondi de près de 6% en 2017 devraient dorénavant se stabiliser.

Seuls le prix des légumes devraient connaître un bond plus important étant donné que ces dernier sont plus fragiles à la météo et aux mouvements du dollar canadien.

«On s'attend un phénomène La Niña, [eaux dans Pacifique équatorial qui sont refroidies] qui par le passé ont beaucoup touché l'agriculture. L'incertitude autour de l'ALENA pourrait aussi influer sur notre devise», conclut M. Charlebois.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos