TVA Nouvelles
Agence QMI

Une jeune mère de famille droguée à son insu lors d'un party de Noël

Une jeune mère de famille droguée à son insu lors d'un party de Noël

Capture d'écran TVA Nouvelles

TVA Nouvelles

Un party de Noël a viré au cauchemar pour une jeune mère de famille de Trois-Rivières.

Jinny Pageau-Authié, 34 ans, a été retrouvée inconsciente en pleine rue, samedi soir, au centre-ville. Elle aurait passé une trentaine de minutes à l'extérieur.

Selon toute vraisemblance elle aurait ingéré une substance plus puissante que le GHB, aussi appelée drogue du viol.

«Les deux premières consommations, ça allait bien, raconte Mme Pageau-Authié, en entrevue avec TVA Nouvelles. Arrivée à ma troisième coupe de vin, j'ai senti que ça n'allait plus bien du tout. J'étais déboussolée et j'étais extrêmement euphorique.»

C'est une passante qui a alerté l'ambulance, sans quoi la mère de trois enfants aurait pu mourir gelée.

«J'ai été conduite à l'hôpital, je n'ai plus trop de souvenirs, peut-être un peu quand je suis arrivée à l'urgence où je me suis réveillée quelques minutes, relate la femme. Puis je suis retombée inconsciente et j'étais rendu à un stade où j'étais dans le coma. Je ne réagissais plus à rien du tout.»

Jinny Pageau-Authié affirme avoir été par la suite transférée aux soins intensifs où elle a été intubée. Elle soutient avoir été «complètement paniquée» au moment de son réveil, dimanche matin.

«Je ne savais pas ce qui s'était passé, souligne-t-elle. C'est là que les infirmières puis mon mari m'ont raconté en gros ce qui s'était passé. Ce que le médecin avait dit.»

Au total, elle aurait sombré deux fois dans le coma.

La mère de famille que cette expérience lui a laissé «beaucoup de séquelles» tant physiques que psychologiques. Elle espère que son témoignage incitera d'autres femmes à dénoncer ce genre d'incidents.

Elle a d'ailleurs l'intention de porter plainte à la police.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos