Agence QMI

Jean-Philippe Dion se livre sur la maladie mentale de sa mère

Jean-Philippe Dion se livre sur la maladie mentale de sa mère

Photo courtoisie

L'animateur Jean-Philippe Dion s'est livré sur la maladie mentale de sa mère, mais également sur les défis auxquels font face les proches de personnes souffrantes.

En entrevue à l'émission Le 9 Heures avec Jean-François Guérin, Jean-Philippe Dion, également porte-parole pour le réseau «Avant de craquer», a parlé des services de soutien offert par cette organisation.

«C'est le meilleur réseau pour aider les proches. Si on est l'enfant, le mari ou la femme d'une personne qui a une maladie mentale, on peut appeler ''Avant de craquer''».

«Moi en fait, ma maman est atteinte de maladie mentale, j'en ai déjà parlé, mais c'est difficile d'en parler parce qu'on ne veut pas raconter la vie des autres. Mais en tant qu'enfant, on sent parfois qu'on peut avoir besoin d'aide pour appuyer un proche».

Selon M. Dion, les proches peuvent faire partie de la solution, et le réseau permet de les outiller.

«Je suis un gars fonceur, je n'ai pas peur d'aller au-devant. Dans ma famille c'est moi qui prends ce rôle. Mon père est encore avec ma mère, ma soeur est là également. Je n'ai pas peur de prendre le téléphone pour appeler le médecin, le psychiatre, l'infirmière qui s'occupe de ma maman pour faire le suivi. Si on ne fait rien et on laisse aller, on en le sait pas si la personne va prendre sa médication, ou aller à ses rendez-vous. Pour arriver à faire cela, il faut que la personne soit forte, et elle ne doit pas tomber elle-même dans une dépression», explique M. Dion.

Moments difficiles

«J'en ai vécu des moments difficiles, quand j'étais enfant. C'est arrivé que quand j'étais à l'école, pendant mes cours, je ne pensais pas à ma matière, aux mathématiques, mais plutôt à ma maman qui était à la maison», détaille l'animateur.

Selon Jean-Philippe Dion, la maladie mentale est le parent pauvre du système de santé. «Ce n'est pas chic, ce n'est pas sexy, c'est moins ''cute''» parler de santé mentale que d'autres sujets.

Jean-Philippe souligne aussi le courage de l'humoriste François Bellefeuille qui s'est livré sur la maladie mentale de sa mère son émission La Vraie nature.

«Si nous autres on n'en parle pas, personne ne va en parler», conclut-il.

Pour joindre le réseau d'aide : avantdecraquer.com | 1-855-CRAQUER (272-7837)



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos