Agence QMI
Agence QMI

Tragédie de Las Vegas: les lois canadiennes de port d'armes nous protègent, croit un spécialiste

Tragédie de Las Vegas: les lois canadiennes de port d'armes nous protègent, croit un spécialiste

Photo AFP

Agence QMI

Il serait plus difficile qu'un drame comme celui de Las Vegas se produise au Canada, croit le spécialiste Michel Wilson, ancien commandant du Groupe tactique d'intervention au SPVM.

Le profil exact du responsable de la tuerie de Las Vegas n'est toujours pas établi, mais ce qu'on sait, c'est qu'il avait rassemblé tout un arsenal dans sa chambre d'hôtel, d'où il a fait feu. En tout, les enquêteurs ont retrouvé 47 armes diverses, dont 23 armes à feu.

«Je vous dirais que ce serait plus difficile que ça arrive ici, à cause du Code criminel qui classifie les armes en trois catégories : les armes sans restriction, les armes à autorisation restreintes et les armes prohibées», a indiqué Michel Wilson.

«Dans la première catégorie, il ne faut qu'un permis d'acquisition et de possession pour avoir la garde d'une arme à feu. Dans les deux autres cas, ça prend en plus un certificat d'enregistrement», a souligné le spécialiste.

L'ancien commandant a rappelé qu'au Canada, «les armes automatiques sont complètement interdites. Certaines armes semi-automatiques, dépendant du nombre de balles dans le chargeur, peuvent aussi être prohibées. Ici le maximum est de cinq balles dans un chargeur».

Dans tous les cas, Michel Wilson a fait savoir qu'il y a une enquête «quand il y a une demande de permis pour des armes à feu. C'est ça qui nous différentie des États-Unis, c'est ça qui nous protège».

Sur les motivations du tueur qui ne sont toujours pas connues, le spécialiste ne se l'explique pas. «C'est sans doute pourquoi on demande l'aide du public, a-t-il dit. Mais que tous les membres de la famille, des amis ou des connaissances du tueur ne savent rien, c'est quand même mystérieux.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos