Agence QMI
Agence QMI

Mort d'Alexandre Cazes en Thaïlande: son père se confie

Mort d'Alexandre Cazes en Thaïlande: son père se confie

Alexandre Cazes Capture d'écran, TVA Nouvelles

Agence QMI

TROIS-RIVIÈRES - Le père du Trifluvien Alexandre Cazes qui se serait enlevé la vie après avoir été arrêté en Thaïlande dans le cadre d'une opération visant le Dark web et la vente de produits illicites le 5 juillet parle de son fils comme d'un jeune homme extraordinaire.

Martin Cazes décrit son fils comme quelqu'un qui ne ferait pas de mal à une mouche.

«Un jeune homme extraordinaire, sans histoire, sans dossier judiciaire. Il n'a jamais fumé une cigarette, n'a jamais consommé de drogue», raconte M. Cazes.

Génie de l'informatique, il aurait fait fortune en achetant avec ses économies des bitcoins, une monnaie virtuelle. Son père, sans le blanchir, croit qu'il a peut-être conçu des sites web au contenu illégal mais sans avoir de mauvaises intentions.

«Très, très brillant. Il a sauté une année à l'école, un petit génie», ajoute Martin Cazes.

Le jeune homme d'affaires vivait en Thaïlande depuis quatre ans. Il conduisait une Lamborghini 2012 grise louée. Là-bas, il possédait trois propriétés: une en construction, une qu'il habitait avec sa femme et une autre achetée pour ses beaux-parents. Sa conjointe thaïlandaise est enceinte et devrait donner naissance dans quelques semaines. Son père est encore dévasté, mais, surtout, il a de la difficulté à croire à la thèse du suicide.

«Pour mon coeur de père c'est difficile d'accepter que mon fils se soit suicidé. En plus sous surveillance policière, c'est incroyable», conclut le père.

La famille a de la difficulté à accepter le portrait que les médias ont dressé d'Alexandre Cazes. Pour eux il ne s'agit pas d'un criminel. Son père attend avec impatience les résultats de l'autopsie et espère connaître un jour la vérité à propos de toute cette affaire.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos