Agence QMI
Agence QMI

Une femme accusée d'avoir menacé Sophie Grégoire Trudeau

Une femme accusée d'avoir menacé Sophie Grégoire Trudeau

TOMA ICZKOVITS / AGENCE QMI

Agence QMI

LETHBRIDGE, Alberta - Une femme de 49 ans a été accusée d'avoir proféré, sur les réseaux sociaux, des menaces contre la femme du Premier ministre et le gouvernement fédéral, selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC) citée par le «Global News».

Les enquêteurs de la GRC ont pu retracer la provenance des messages jusqu'à une adresse postale, de la ville de Lethbridge en Alberta.

Lisa Seymour-Peters a été arrêtée le 12 mai, et accusée d'avoir proféré des menaces, dont les détails et la nature n'ont pas été révélés.

En attendant sa comparution devant le tribunal, le 8 juin prochain, la femme de 49 ans a été libérée sous condition.

Le tribunal lui a interdit d'entrer en contact et de se trouver à moins de 100 mètres de Sophie Grégoire ou de sa famille. Il lui est également interdit d'assister à un rassemblement politique.

Dans un communiqué, la GRC en a profité pour mettre en garde les Canadiens: «Utiliser les réseaux sociaux pour menacer un individu ou un groupe de personnes ne doit pas être pris à la légère et peut entraîner des accusations criminelles si une enquête policière obtient des preuves pour appuyer les accusations.»

L'année dernière en Ontario, un homme de 57 ans avait été arrêté puis finalement acquitté après avoir proféré des menaces de mort contre le Premier ministre, sa famille et des députées fédérales. Le juge a estimé que les déclarations de l'accusé, au cours d'une conversation téléphonique et sans plus de contexte, ne constituaient pas des raisons suffisantes pour le déclarer coupable.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos