Agence QMI
Agence QMI

Méfiez-vous des billets Frankenstein

Méfiez-vous des billets Frankenstein

Capture d'écran, tvanouvelles.ca

Agence QMI

MONTRÉAL - Malgré des moyens sophistiqués mis en place pour les contrecarrer, les faussaires rivalisent d'imagination pour créer des faux billets.

Avec les nouveaux billets canadiens en polymère, dotés d'un hologramme dans une bande transparente, leur tâche est beaucoup plus ardue qu'auparavant. Néanmoins, les faussaires réussissent à transformer des billets de 5 $ en billets de 50 $. Le billet de 50 $ est littéralement fabriqué en pièces détachées, prévient la Gendarmerie royale du Canada.

Pour y parvenir, les faussaires utilisent la bande transparente d'un vrai billet de 5 $ et l'intègrent à un faux 50 $, dont le papier a été imprimé frauduleusement.

Lorsqu'on s'y attarde, il est cependant facile de déceler les imperfections du billet Frankenstein. «Si on est au courant des éléments de sécurité, c'est quand même très facile de voir la problématique. Pour poser une fenêtre comme celle-là, il faut du ruban adhésif, donc on va le sentir sous les doigts», a expliqué Julie Champagne, de la GRC en entrevue à TVA Nouvelles, mercredi.

«Un vrai billet est fait d'un seul morceau de polymère qui est lisse», précise Mme Champagne.

«La feuille d'érable aussi présente sur le billet de 50 $ doit également être fixée avec du ruban adhésif, il y a donc renflement du billet.»

Ces deux éléments sont faciles à déceler.

De plus, l'hologramme sur le faux billet de 50 $ montre «5 $», ce qui n'est pas normal.

Pas jetés

Les billets de 5 $ qui ont été découpés pour fabriquer de faux 50 $ ne sont pas jetés. Les contrefacteurs vont simplement y apposer une fausse fenêtre en plastique, et tenter de les passer de cette façon.

«Il y a un hologramme très simple qui ne montre pas de visage ou d'information», précise la spécialiste de la GRC.

Avant l'utilisation du polymère, il était même possible d'imprimer les billets du Canada avec une imprimante régulière, selon la GRC.

L'impression sur des polymères est toutefois très difficile pour les contrefacteurs, voire impossible. «Ça ne collera pas sur le matériau», précise Mme Champagne.

Vérifier un billet prend une demi-seconde. Les autorités vous invitent donc à vous informer afin de détecter les faux billets.

Si vous tentez de faire passer un billet que vous savez contrefait, vous vous exposez à des accusations sérieuses. La création, la possession ou la circulation d'une monnaie contrefaite est illégale et punissable jusqu'à 14 ans de prison au Canada.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos