Agence QMI
Agence QMI

Amaya veut quitter Montréal pour s'installer à Toronto et changer de nom

Amaya veut quitter Montréal pour s'installer à Toronto et changer de nom

L'acteur et humoriste américain Kevin Hart s'est associé à PokerStars, une filiale d'Amaya, plus tôt en mai. Supplied by WENN.com

Agence QMI

L'exploitant de jeux en ligne Amaya a annoncé vendredi un changement de nom et le déménagement de ses activités et affaires en Ontario ainsi que de son siège social à Toronto.

Le détenteur de la marque PokerStars a l'intention de demander à ses actionnaires d'approuver le remplacement de sa dénomination par Le groupe Stars.

Amaya est une entreprise cotée en Bourse dont le siège social est à Pointe-Claire, en banlieue de Montréal.

La direction souhaite toutefois qu'elle devienne une entreprise ontarienne et voudrait déménager son siège social à Toronto, en Ontario, et ce, «afin de gérer plus efficacement ses activités et affaires».

Les deux sujets seront discutés lors de la prochaine assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires.

«Notre société continue également d'évoluer en prenant des mesures susceptibles de procurer la meilleure valeur qui soit à nos actionnaires», a souligné Rafi Ashkenazi, chef de la direction, dans un communiqué.

Vendredi, la compagnie a dévoilé des profits en hausse pour son premier trimestre de 2017. Ainsi pour les trois premiers mois de l'année clos le 31 mars dernier, le bénéfice net ajusté par action diluée s'est élevé à 56 cents, comparativement à 43 cents en 2016.

Les revenus pour le trimestre ont également atteint 317 millions $ par rapport à 288 millions pour le trimestre 2016.

Le total des inscriptions de clients a augmenté de 3 millions pour se chiffrer à environ 111 millions.

«Nous avons poursuivi sur notre lancée durant le premier trimestre tandis que nous exécutons notre stratégie et consolidons les bases d'une croissance viable et diversifiée des produits, notamment par le renforcement de notre équipe de direction et de nos activités principales», a déclaré Rafi Ashkenazi, chef de la direction.

Géant du jeu sur le web, Amaya contrôle des sites comme PokerStars, Full Tilt et BetStars. En mars 2016, l'Autorité des marchés financiers (AMF) a déposé 23 chefs d'accusation liés à des transactions d'initiés sur le titre d'Amaya, cinq visant directement son ex-président-directeur général et fondateur, le Montréalais David Baazov.

Par ailleurs, l'entreprise a annoncé jeudi la nomination de Robin Chhabra au nouveau poste de chef de l'expansion de l'entreprise d'Amaya avec pour mandat de diriger et surveiller la fonction d'expansion d'Amaya dès son entrée en fonction en septembre prochain.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos