Agence QMI

Les «Angels shot» pourraient s'étendre au Québec

Dernière mise à jour: 19-03-2017 | 18h55

Deux campagnes contre les violences sexuelles sur les campus universitaires veulent introduire les «Angelot», version française du «Angels shot» aux États-Unis, dans tous les bars fréquentés par les étudiants universitaires du Québec.

Loin d'être une nouvelle sorte d'alcool, il s'agit plutôt d'un code qu'une femme peut utiliser dans les bars qui l'appliquent pour obtenir de l'assistance lorsqu'elle se sent menacée ou victime d'une agression.

Elle peut s'adresser au bar, commander ce «shooter», et selon si elle le commande sans glace, avec glace ou avec de la lime, le barman l'escortera dans un lieu sûr, lui commandera un taxi ou appellera la police, selon son choix.

Les campagnes Sans oui, c'est non! et Ni viande ni objet ont annoncé dimanche qu'ils entameront une tournée des bars fréquentés par les étudiants universitaires à travers le Québec pour leur proposer d'adopter ce concert, qui serait renommé «Angelot».

Ils sont appuyés par l'Alliance pour la santé étudiante au Québec (ASÉQ), fournisseur et administrateur de régimes d'assurances collectives pour les étudiants universitaires. La ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, était également à leur côté afin d'en faire l'annonce.

«Notre volonté c'est d'aider à réduire les violences à caractère sexuel dans les bars étudiants du Québec», a affirmé Patrice Allard, VP Développement et partenariats de l'ASEQ

Le bar Iberian Rooster, à St. Petersburg, en Floride, est l'instigateur de ce concept. Il a créé cette option spécifiquement dans le cas où un rendez-vous galant tourne mal et qu'une femme se sente inconfortable ou que la personne qui se présente à elle n'est pas celle qu'elle croyait rencontrer.

La Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec appuie l'initiative et estime qu'une telle mesure aura du succès auprès des bars étudiants. Elle se dit prête à en faire la promotion.

Le Conseil du statut de la femme du Québec s'était déjà prononcé en faveur de l'instauration d'une telle procédure dans tous les bars et restaurants de la province.

Une personne craignant pour sa sécurité dans un bar pourra s'adresser à un serveur et commander trois types d'Angelots:

-Sans glace : le personnel du bar l'emmène dans un lieu sûr (dans la cuisine, dans un bureau...).

-Avec glace : le personnel du bar l'emmène dans un lieu sûr et lui commande un taxi.

-Avec de la lime : si elle pense avoir été victime d'une agression ou avoir été intoxiquée, le personnel du bar appelle la police.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos