Agence QMI

Mascouche: quatre des accusés de corruption plaident coupable

JOLIETTE - Quatre des sept accusés dans le dossier de la corruption à Mascouche ont plaidé coupable, vendredi, au palais de justice de Joliette, après en être venus à une entente avec la Couronne.

Le propriétaire de Transport et excavation Mascouche, Normand Trudel, les ingénieurs Rosaire Fontaine et André de Maisonneuve et l'ancien directeur général de la Ville de Mascouche Luc Tremblay étaient accusés de fraude, de complot, d'abus de confiance et d'usage de faux.

Les négociations avec les trois autres coaccusés se poursuivraient toujours, mais il est déjà acquis qu'il n'y aura pas de procès.

Les sept hommes ont été arrêtés par l'Unité permanente anticorruption en avril 2012 pour avoir pris part à un stratagème de collusion et corruption pour enrichir le parti de l'ancien maire Richard Marcotte en échange de contrats. L'homme d'affaires Tony Accurso subira un procès devant juge et jury à une date ultérieure.

En décembre dernier, les coaccusés ont invoqué l'arrêt Jordan de la Cour suprême pour tenter de faire avorter leur procès, qui n'a toujours pas démarré plus de 30 mois après leur arrestation.

La Ville de Mascouche a envoyé, l'automne dernier, des mises en demeure pour tenter de récupérer une partie des millions de dollars volés aux contribuables au fil des ans, sans préciser qui a été visé par ces dernières.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos