Agence QMI

Infirmière tueuse d'aînés: six autres accusations

WOODSTOCK, Ontario - Six autres accusations ont été ajoutées vendredi dans le dossier de l'infirmière ontarienne Elizabeth Tracey Mae Wettlaufer, déjà accusée de huit meurtres dans des résidences pour personnes âgées.

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) a fait savoir dans un communiqué qu'à la suite d'une enquête plus approfondie, Mme Wettlaufer «a été accusée de quatre tentatives de meurtre et de deux chefs d'accusation de voies de fait graves».

«Quatre des six victimes sont décédées depuis, mais la cause confirmée de leur décès n'est pas liée à l'accusée», a fait savoir la PPO.

L'accusée doit comparaître vendredi devant la Cour de justice de l'Ontario à Woodstock.

Les faits allégués auraient eu lieu entre juin 2007 et août 2016, le Caressant Care Long Term Care Home, à Woodstock et dans le centre de Telfer Place, près de Kitchener.

L'infirmière âgée de 49 ans est déjà accusée des meurtres prémédités de huit personnes âgées hébergées dans des centres de soins du sud-ouest de l'Ontario. Les crimes auraient été commis entre 2007 et 2014 à Woodstock et à London. Les victimes, des hommes et des femmes, étaient âgées de 75 à 96 ans. L'ex-infirmière en avait la garde pendant la nuit.

Les autorités n'excluent pas de nouvelles accusations, a rapporté jeudi CTV. En décembre dernier, le réseau avait indiqué que la PPO enquêtait sur deux autres cas de décès au centre Meadow Park de London qui pourraient être liés à Wettlaufer.

Aucune hypothèse n'a été avancée par les enquêteurs sur les motivations de l'ancienne infirmière.

Sept des huit victimes sont mortes au Caressant Care Long Term Care Home à Woodstock, alors que la huitième victime habitait dans le centre Meadow Park de London.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos