Agence QMI

L'ancien maire de Laval plaidera coupable

Dernière mise à jour: 30-11-2016 | 14h57

L'ancien maire de Laval Gilles Vaillancourt plaidera coupable jeudi à des accusations de fraude envers le gouvernement, d'abus de confiance, de fraude et de complot.

L'ex-politicien de 75 ans se présenterait au palais de justice de Laval, jeudi matin, pour enregistrer des plaidoyers de culpabilité devant le juge James Brunton, de la Cour supérieure.

Cet aveu devrait être fait en cour dans le cadre d'une entente entre la défense et la poursuite qui recommanderont une peine de six ans de prison pour celui qui dirigé Laval durant 23 ans.

Gilles Vaillancourt éviterait ainsi d'être reconnu coupable de gangstérisme, ce qui l'aurait forcé à purger au moins la moitié de sa peine.

Il devrait cependant restituer des millions de dollars obtenus illégalement.

L'ancien maire de Laval avait démissionné en novembre 2012 à la suite de perquisitions menées par l'Unité permanente anticorruption.

Gilles Vaillancourt ans et ses 33 coaccusés ont tous été arrêtés par l'UPAC en mai 2013. On leur reproche d'avoir participé à un stratagème pour truquer l'octroi de contrats publics de 1996 à 2010.

Ils font face à des accusations de complot, de fraude envers le gouvernement et de corruption dans les affaires municipales.

Certains de ces accusés ont entrepris de réclamer l'arrêt des procédures intentées contre eux pour des délais déraisonnables.

Les requérants s'appuient principalement sur l'arrêt Jordan, rendu l'été dernier par la Cour suprême, qui a déterminé qu'un accusé devrait subir son procès à l'intérieur d'un délai maximal de 30 mois, à moins de circonstances exceptionnelles.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos