Agence QMI

Un poste de commandement à l'Université Laval

QUÉBEC - Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a installé un poste de commandement mercredi sur le campus de l'Université Laval afin de poursuivre son enquête sur les quinze cas d'introductions dans des chambres des résidences de l'Université Laval survenues la fin de semaine dernière.

Le SPVQ a affirmé lors d'un point de presse avoir reçu quatre nouvelles plaintes d'introduction dans des chambres de femmes habitant les résidences de l'Université Laval. Un ou des suspects sont donc entrés dans au moins 15 chambres déverrouillées du pavillon Alphonse-Marie-Parent au petit matin, samedi, et auraient commis des gestes à caractère sexuel dans quatre cas.

L'Université Laval a essuyé de nombreuses critiques depuis le début de cette crise. Notamment, la sortie du recteur de l'université Denis Brière mardi a fait réagir les employés et les étudiants de l'établissement.

«Il n'a démontré aucune sympathie, aucune empathie envers les victimes, a souligné Eric-Jan Zubrzycki, représentant des employés de soutien, dont les employés de sécurité. La direction prend tout ça à la légère. Les agents de sécurité font un bon travail, mais on ne leur donne pas les moyens de le faire adéquatement.»

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos