Michael Nguyen
Agence QMI

«Club social» de pédophiles: de nouvelles accusations

«Club social» de pédophiles: de nouvelles accusations

André Faivre, Jean-Marc St-Hilaire et Roger Lepage.Photos Courtoisie SQ

Michael Nguyen

MONTRÉAL - Trois des 15 hommes accusés d'avoir fait partie d'un «club social» de pédophiles ont vu jeudi matin une avalanche de 53 accusations concernant 14 victimes être déposées contre eux.

André Faivre, Jean-Marc St-Hilaire et Roger Lepage, tous âgés entre 66 et 74 ans, ne se seraient pas seulement limités à partager de la pornographie juvénile à travers les années.

Selon les accusations déposées contre eux ce jeudi, ils seraient aussi passés à l'acte pendant des années.

Certaines des victimes auraient subi de gestes à caractère sexuel dans les années 70, d'autres dans les années 90, et ce, jusqu'au début des années 2000.

Une ordonnance de non-publication interdit toutefois de révéler quelque détail que ce soit concernant la preuve, et ce jusqu'au procès ou jusqu'à ce que le dossier soit réglé.

Les accusations ont été déposées jeudi matin, alors que six des 15 accusés étaient de retour au palais de justice de Montréal pour la suite de leur enquête sur remise en liberté. La procédure a commencé au début de février, mais elle s'est déroulée jusqu'à présent de façon discontinuée.

Mais ce jeudi, l'accusé Claude Paquette, 31 ans, a annoncé à la juge Geneviève Graton qu'il abandonnait finalement son désir d'être libéré en attendant son procès. Il ne reste donc plus que cinq autres individus à nourrir cet espoir de quitter les murs de la prison.

En janvier dernier, la Sûreté du Québec avait mené une importante frappe contre un «club social» de pédophiles allégués, qui aurait permis aux membres d'échanger des trucs et astuces pour nourrir leur déviance sexuelle.

Une procédure civile sans aucun rapport avec les dossiers criminels a également permis de découvrir que Faivre avait même enregistré une compagnie appelée les «Amis de toutes les minorités sexuelles» qui opérait un site web traitant de pédophilie, mais l'entreprise a finalement été radiée de force quand le Registraire des entreprises s'est penché sur le cas.

Aussi sur Canoe.ca


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Une dizaine de présumés pédophiles visés par la SQ

Voir en plein écran

Vidéos

Photos