Michael Nguyen
Agence QMI

Terrorisme: autre accusation contre un ex-Montréalais

Terrorisme: autre accusation contre un ex-Montréalais

Ismaël Habib. Illustration Delf Berg / Agence QMI

Michael Nguyen

MONTRÉAL - Une nouvelle accusation a été déposée contre l'ex-Montréalais soupçonné d'avoir des liens avec le groupe État Islamique. Il est maintenant accusé d'avoir menti pour obtenir un passeport.

Ismaël Habib, 28 ans, a brièvement comparu jeudi, au palais de justice de Montréal. Menotté aux poignets et aux chevilles, il a semblé surpris des nouvelles accusations contre lui. «C'est quoi les accusations?» a-t-il lancé au juge Jean-Paul Braun.

En quelques semaines à peine, Habib a en effet été arrêté plusieurs fois. D'abord à Gatineau pour des chefs de harcèlement et de menaces de mort dans une affaire conjugale, puis d'avoir utilisé un document contrefait et d'avoir eu illégalement des pièces d'identité d'une autre personne.

Il a ensuite été arrêté pour un autre dossier, cette fois à Montréal. C'est que la Gendarmerie Royale du Canada craint qu'il commette un acte terroriste, si bien que la Couronne fédérale veut qu'il contracte un engagement et qu'il se soumette à plusieurs conditions, qui n'ont pas encore été dévoilées.

Mesure préventive

Cette procédure, qui n'a été appliquée que deux fois au Québec dans une affaire de terrorisme, s'appelle dans le jargon judiciaire un «810». «Il s'agit d'une mesure préventive», a expliqué Me Lyne Décarie de la Couronne fédérale.

Et lors de sa comparution jeudi, la nouvelle accusation d'avoir fait une fausse déclaration pour obtenir un passeport a été déposée. S'il est reconnu coupable dans cette affaire, il risque une peine maximale de deux ans.

Habib, qui semblait légèrement nerveux dans le box des accusés, n'a toutefois pas réagi lorsque la poursuite s'est opposée à sa remise en liberté. Il reviendra à la cour ce vendredi, pour son enquête sur remise en liberté.

Selon ce qu'a révélé notre Bureau d'enquête la semaine passée, Habib était sur le point de voyager en Turquie dans le but de rejoindre les rangs du groupe terroriste lorsqu'il a été arrêté. Il aurait aussi menacé de faire exploser sa conjointe dans son automobile avec une bombe.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos