Claudia Berthiaume
Agence QMI

Procès Roussy: la victime aurait été totalement dominée

Claudia Berthiaume

MONTRÉAL - La présumée victime de l'écrivain jeunesse Maxime Roussy, accusé d'agression sexuelle sur une ado, aurait été complètement dominée par celui dont elle était amoureuse.

Maxime Roussy voulait que Karine (nom fictif) lui soit entièrement soumise, d'après ce qu'a relaté celle-ci à la cour, jeudi, au palais de justice de Montréal.

«Il me disait: "Chaque fois que je te donnerai un ordre, tu répondras oui maître". [...] On finissait toujours par faire ce qu'il demandait», a-t-elle expliqué.

Les épisodes d'attouchements sexuels allégués s'accumulent au fil du témoignage de Karine, qui en était à son quatrième jour à la barre.

L'homme de 40 ans est accusé de 11 infractions de nature sexuelle sur une mineure, allant du leurre à l'agression sexuelle armée.

Sadomasochisme

Leur relation interdite, qui aurait duré environ trois ans, a pris une tournure de plus en plus violente au fil des rencontres.

Karine a entre autres détaillé au tribunal une séance de BDSM (bondage, domination, sadomasochisme) d'une durée de cinq heures, qui se serait déroulée dans le cadre du Salon du livre de Québec, en 2010.

Elle s'y était rendue en autocar «pour le voir», a-t-elle indiqué, précisant que ses parents avaient payé tous les frais, y compris une partie de la chambre d'hôtel qu'elle partageait avec l'écrivain.

Giflée et insultée

L'ado alors âgée de 15 ans aurait été giflée, insultée, attachée avec une ceinture et frappée avec un long bâton de bois.

L'auteur des séries à succès Pakkal et Le blogue de Namasté lui aurait également mis des épingles à linge sur les seins, les cuisses et les parties génitales.

«Quand ça s'entendait que j'avais mal, il me disait que j'étais bonne et qu'il était fier de moi», a mentionné la présumée victime à la juge Dominique Joly.

«Et il me disait qu'il m'aimait», a-t-elle ajouté. 

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos