Éric Thibault et Maxime Deland
Agence QMI

Un haut gradé du clan Rizzuto abattu à Laval

Éric Thibault et Maxime Deland

Dernière mise à jour: 01-03-2016 | 19h15

LAVAL - Le haut gradé de la mafia montréalaise Lorenzo Giordano, perçu comme un successeur potentiel au défunt parrain Vito Rizzuto, a été assassiné en plein jour, mardi matin, dans le stationnement d'un centre d'entraînement de Laval.

Depuis sa libération de prison à la mi-décembre, le mafioso de 52 ans avait l'habitude d'aller s'entraîner au Carrefour Multisports, situé en bordure de l'autoroute 440.

Son assassin avait visiblement étudié les habitudes de Giordano et avait soigneusement planifié son crime.

Lorsque le véhicule utilitaire sport (VUS) gris de marque KIA à bord duquel se trouvait Lorenzo Giordano est arrivé dans le stationnement du centre d'entraînement, vers 8 h 40, le tireur était prêt à passer à l'action.

Trois balles

Il s'est approché du VUS, avant d'ouvrir le feu en direction de sa victime, assise sur le siège du passager.

Tiré à bout portant, Giordano a reçu trois balles dans le cou. Transporté d'urgence à l'hôpital, il a rapidement succombé à ses blessures.

La femme qui était au volant n'a pas été blessée lors de l'attaque. Elle a toutefois subi un choc nerveux.

Quant au tireur, il a pris la fuite avant l'arrivée des services d'urgence et n'avait toujours pas été retracé, en milieu de soirée.

Puisqu'il s'agit d'un meurtre relié au crime organisé, l'enquête amorcée par la police de Laval a été transférée à la Sûreté du Québec en fin d'avant-midi.

Aspirant à la direction

Surnommé «Skunk» en raison de sa chevelure noire et blanche, Lorenzo Giordano avait été condamné à 15 ans de pénitencier à la suite de son arrestation dans l'enquête Colisée de la GRC, menée en 2006.

Considéré comme un membre très influent au sein de la mafia montréalaise, Giordano avait été libéré de prison à la mi-décembre, après avoir purgé les deux tiers de sa peine.

En raison de son risque de récidive, la Commission des libérations conditionnelles du Canada l'avait toutefois assigné à résidence dans une maison de transition de la rue Sherbrooke Est, à Montréal. Le mafioso était soumis à des conditions très strictes jusqu'à la fin de sa sentence, en 2019.

Traînant une réputation de dur à cuire, Giordano était l'un des principaux lieutenants de l'ex-numéro 2 de la mafia montréalaise, Francesco Arcadi, lui aussi condamné en marge de l'opération Colisée, qui demeure à ce jour la plus importante frappe antimafia de l'histoire du Canada. Arcadi avait été libéré du pénitencier le mois dernier, en compagnie d'un autre de leurs associés, Francesco Del Balso.

Reprendre le contrôle

L'année dernière, le Journal de Montréal avait révélé que Francesco Arcadi et Lorenzo Giordano avaient prévenu les dirigeants actuels de la mafia montréalaise qu'ils comptaient bien «reprendre le contrôle» dès leur sortie de prison.

Cet avertissement était synonyme de tensions à venir au sein du crime organisé de souche italienne, déjà déstabilisé par l'arrestation de ses leaders allégués Stefano Sollecito et Leonardo Rizzuto - le fils du défunt parrain Vito Rizzuto - lors d'une rafle policière menée en novembre dernier.

Les autorités ignorent pour le moment les motifs entourant le meurtre. Selon certaines sources, l'assassinat d'une grosse pointure du crime organisé comme Lorenzo Giordano pourrait donner lieu au cours des prochaines semaines à une recrudescence du nombre d'événements violents impliquant des gros noms du monde interlope.


9 choses à savoir sur Lorenzo Giordano

- Il avait 52 ans.

- Il était le bras droit de l'ex-numéro 2 de la mafia montréalaise, Francesco Arcadi.

- Il a été le patron des activités de paris sur internet du clan Rizzuto, qui auraient rapporté 26 millions $ en 18 mois, d'après le projet Colisée.

- Il était connu pour son caractère bouillant.

- Il a déjà notamment tiré un projectile d'arme à feu dans les testicules d'un trafiquant d'héroïne en 2004, parce qu'il vendait sa drogue sans l'accord de la mafia.

- En cavale de l'opération Colisée pendant six mois, il a été arrêté en mai 2007, dans un gymnase à Toronto.

- Sa maison de 1,1 million $ à Laval, ainsi que sa Ferrari, sa Porsche et sa BMW ont été saisies par le fisc.

- Il a été condamné à 10 ans et trois mois d'incarcération pour gangstérisme, complot pour trafic de drogue et possession de produits de la criminalité, le 9 février 2009.

- Il avait quitté le pénitencier pour aller vivre en maison de transition à Montréal, le 9 décembre 2015.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Une personne atteinte par balle au Carrefour Multisports de Laval

Voir en plein écran

Vidéos

Photos