Agence QMI

Un policier tire sur un homme «menaçant» à Magog

Dernière mise à jour: 29-02-2016 | 22h04

MAGOG - Un homme de 30 ans a été blessé par balle lundi matin lors d'une intervention policière survenue à Magog, en Estrie.

Vers 2 h, les policiers de la Régie de police de Memphrémagog ont été appelés à se rendre sur la rue Saint-Luc pour répondre à un appel en lien avec un conflit familial.

Timothée St-Arnaud, âgé de trente ans, et possiblement atteint d'un trouble bipolaire, venait de fracasser une fenêtre de la résidence de sa mère à l'aide d'un projectile. Celle-ci a alerté les autorités, craignant pour sa propre sécurité, ainsi que celle de son fils probablement intoxiqué au moment des événements.

«Les policiers sont allés chez elle, et à leur arrivée, ils ont été confrontés à un individu qui représentait une menace. Donc, les agents ont utilisé leur arme à feu», a expliqué Aurélie Guindon, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ).

Durant l'intervention policière, un des policiers aurait aperçu un pointeur laser sur sa veste, les poussant à battre en retraite. Le suspect aurait ensuite tiré en rafale sur les policiers à l'aide d'une mitraillette à plomb, atteignant l'un d'entre eux près de l'œil, tout en brandissant un sabre avec l'autre main.

Devant la gravité de la situation, les policiers auraient ensuite tiré à leur tour pour maitriser le suspect.

Réveillé par les tirs

«Moi j'ai été réveillé par trois coups de feu, a raconté l'homme qui habite tout juste dans la maison voisine. J'ai entendu bang, bang, bang, et je me suis dit: "qu'est-ce qui se passe?". Là, je me suis levé et je suis allé voir par la vitre, et les policiers partaient avec une personne sur une civière. Ils l'emmenaient dans l'ambulance.»

Un autre voisin qui a été témoin de l'incident affirme également avoir entendu «deux ou trois» coups de feu.

Timothée St-Arnaud a été blessé par balle et transporté dans un centre hospitalier, mais sa vie ne serait pas en danger, selon la SQ.

Le suspect n'était pas connu du milieu policier.

«Monsieur St-Arnaud comparaitra sur des accusations de voies de fait armé sur trois policiers, et pour voies de fait causant des lésions sur un agent de la paix.», a indiqué Me Andy Drouin, Procureur de la Couronne.

Enquête indépendante

À la suite de cet événement, le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a déclenché une enquête indépendante qu'il a confiée à la SQ.

Une enquête indépendante est déclenchée lorsqu'une personne décède ou subit des blessures pouvant causer la mort à l'occasion d'une intervention policière.

-Avec la collaboration de Shanny Hallé

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos