Hugo Duchaine
Agence QMI

Incendie criminel en Estrie: des fonds pour les victimes

Hugo Duchaine

Dernière mise à jour: 28-02-2016 | 23h28

SAINT-FRANÇOIS-XAVIER-DE-BROMPTON - Des citoyens se mobilisent pour amasser des fonds pour les victimes d'un incendie criminel qui a ravagé une résidence de Saint-François-Xavier-de-Brompton, en Estrie.

Pour amasser des fonds pour les sinistrés, un souper-bénéfice aura lieu le lundi 7 mars au restaurant Bonheur d'Italie, à Windsor.

«De voler, c'est déjà quelque chose, c'est une intrusion dans la vie personnelle. Mais là, de mettre le feu. Il ne reste rien. Ce n'est pas juste du matériel. Là, ils ont perdu leurs souvenirs!», se désole Karine Bergeron, une amie des victimes.

La propriétaire du restaurant où aura lieu l'événement, Sandra Raymond, n'en est pas à sa première activité du genre. Elle remettra la majeure partie les profits de cette soirée aux sinistrés.

«J'en ai fait beaucoup, c'est un peu ma tradition, dit-elle. Quand quelqu'un a besoin d'aide, je donne un coup de main.»

Dans la nuit de vendredi à samedi, des individus se sont introduits dans la résidence de la rue Jolin et l'ont cambriolé. Selon les premiers éléments de l'enquête, ils auraient allumé l'incendie dévastateur avant de prendre la fuite.

Deux suspects, un homme de 25 ans et une femme de 30 ans, ont été arrêtés après une poursuite avec les policiers. Ils étaient au volant de l'auto des propriétaires de la maison incendiée, qui contenait du matériel volé.

Les victimes se trouvaient en Floride lors des événements.

Difficile à comprendre

Emeric, un ami du fils des victimes qui se trouvaient en Floride lors du drame ne comprend pas le geste des malfaiteurs.

«Mon ami n'a plus de maison, mais on fait beaucoup de choses pour l'aider», dit le garçon.

«J'ai de la misère à comprendre comment les gens peuvent agir de la sorte, dit un résident du secteur. Ça me laisse froid et, en même temps, ça fait peur.»

«C'est quand même épouvantable pour le quartier, surtout ici. Un petit quartier tranquille», estime un autre homme.

La famille pourra au moins récupérer les biens dérobés par les voleurs puisque l'homme et la femme, âgés de 25 et 30 ans, connus des policiers, ont été arrêtés à la suite d'une poursuite policière qui s'est terminée par le déploiement du tapis à clous. Les cambrioleurs avaient également volé le véhicule de la famille.

Le maire suppléant de la municipalité veut aider.

«On veut offrir notre aide en tant que conseil, a déclaré Adam Rousseau. Aussi, individuellement on va participer aux efforts des citoyens, qu'on remercie d'ailleurs, il y a un élan de solidarité incroyable.»

Aussi sur Canoe.ca


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos