Agence QMI

Matricule 728 songe à porter son verdict en appel

Le procès de Stéfanie Trudeau alias Matricule 728

Voir en plein écran

MONTRÉAL - L'ancienne policière du SPVM, Stéfanie Trudeau, alias matricule 728, qui a été déclarée coupable de voies de fait pour son arrestation «brutale, illégale et sans motif» par le juge Daniel Bédard, jeudi, songe à en appeler de ce verdict.

«On n'a pas eu encore la copie du jugement. On a 30 jours pour aller en appel. On va évaluer s'il y a des points d'appel importants à soumettre à la cour», a expliqué vendredi matin l'avocat de Stéfanie Trudeau, Jean-Pierre Rancourt.

«Un des points, c'est la requête en abus de procédure. Les quatre personnes arrêtées ce soir-là ont été accusées d'entrave et voies de fait, entre autres. Ils [les accusés] ne voulaient pas faire de déclaration dans ce dossier-là aussi longtemps qu'ils étaient accusés. Le Ministère public a laissé tomber les accusations pour permettre à ces gens-là de faire des déclarations et on disait que c'était du marchandage ce que le juge a rejeté», a précisé le criminaliste.

Tristesse

Le verdict du juge Bédard a ébranlé la policière Trudeau. «Elle est découragée un peu, mais ce n'est pas la fin du monde. C'est une grosse affaire médiatique, mais c'est une infraction sommaire au Code criminel qui normalement, pour un individu qui n'a pas d'antécédent judiciaire, se solde par une amende», fait savoir Me Rancourt.

«Il faut penser que c'est une voie de fait simple, il n'y a pas eu de blessure à personne sinon ça aurait été des voies de fait avec lésions. C'était triste d'être déclarée coupable surtout que le juge ne croit pas les sept policiers qui ont témoigné, il préfère prendre la version des trois autres individus. Ça aussi ça pourrait faire l'objet d'un point d'appel.»

Absolution

Que compte demander l'avocat de la policière Trudeau comme sentence? «On va demander une absolution, car elle a deux enfants de 8 et 10 ans. Elle va aux États-Unis régulièrement en vacances. On va soumettre ça lors des représentations sur sentence», ajoute Jean-Pierre Rancourt.

Stéfanie Trudeau avait procédé à l'arrestation de Serge Lavoie et ses amis le 2 juillet 2012. Lavoie, 52 ans, avait traité la constable Trudeau de «grosse vache» et de «grosse niaiseuse» alors que celle-ci passait les menottes à son ami Rudi Ochietti, face contre terre, pour avoir bu une bière à l'extérieur de leur appartement de la rue Papineau à Montréal.

Aussi sur Canoe.ca


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos