Éric Thibault
Agence QMI

Matricule 728 coupable de voies de fait

Éric Thibault

MONTRÉAL - La policière Stéfanie Trudeau, alias Matricule 728, a été déclarée coupable de voies de fait pour son arrestation «brutale, illégale et sans motif» d'un musicien, le 2 octobre 2012.

C'est le verdict qu'a rendu le juge Daniel Bédard, au terme d'un long jugement qu'il a lu durant près de deux heures, jeudi après-midi.

Le magistrat estime que l'intervention musclée de «Matricule 728» à l'endroit de Serge Lavoie et de ses amis, ce soir-là, est «injustifiable» et «motivée par la rage, non pas par la nécessité».

Lavoie, un guitariste de 52 ans dont le père était policier, avait traité la constable Trudeau de «grosse vache» et de «grosse niaiseuse» alors que celle-ci passait les menottes à son ami Rudi Ochietti, face contre terre, pour avoir bu une bière sur la rue Papineau.

C'est après être entré dans l'atelier des amis de Serge Lavoie que la policière est ensuite allée l'appréhender «avec une force excessive et démesurée».

«Ce n'est pas la policière qui part à la poursuite d'un citoyen qui l'entrave, c'est Stéfanie Trudeau qui part corriger celui qui l'a insultée», a tranché le juge, estimant que Lavoie n'avait commis aucun crime.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Le procès de Stéfanie Trudeau alias Matricule 728

Voir en plein écran

Vidéos

Photos