Agence QMI

Centre jeunesse de Laval: une mère veut qu'on enferme sa fille

LAVAL - Visiblement à bout de ressources, la mère de Mathilde Geoffroy-Aubé, qui avait fugué du Centre jeunesse de Laval pendant quatre jours la semaine passée, plaide pour un renforcement des mesures de sécurité et souhaite que sa fille soit enfermée.

En entrevue sur les ondes de LCN, mardi, Marjolaine Aubé a longuement expliqué la situation dans laquelle elle se trouve depuis que sa fille de 16 ans a été retrouvée, vendredi dernier.

«C'est toute une saga, c'est incroyable, a-t-elle dit. Quand on retrouve les jeunes, ils les mettent à l'unité sécurisée, où c'est barré, pendant 48 heures. [...] Pour ma fille, les 48 heures se terminaient hier (lundi) et je n'ai toujours pas idée d'où ils vont la placer. Il faut qu'elle reste à l'étage sécurisé parce qu'ailleurs les portes ne sont pas barrées», a-t-elle déclaré.

Mme Aubé craint que Mathilde tente de faire une nouvelle fugue, elle qui en était à sa sixième la semaine dernière.

«J'imagine que si elle reste là assez longtemps, ils vont pouvoir travailler ça avec elle. Si on permet aux jeunes de prendre la clé des champs à tout bout de champ, le travail ne se fait pas», a ajouté cette mère, qui travaille elle-même pour le Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval.

Mme Aubé réclame du même coup des changements pour permettre de mieux protéger certaines jeunes qui se retrouvent en centre jeunesse. À l'heure actuelle, seuls ceux qui correspondent à des critères bien précis peuvent être gardés dans l'unité sécurisée.

«Il y a des jeunes qui sont placés là pour leur propre protection, dont ma fille, parce qu'ils se mettent continuellement en danger. Est-ce que ça prend des unités spéciales pour eux? Sûrement», croit-elle.

«C'est banal les fugues au centre jeunesse, a-t-elle déploré. Il n'y a jamais rien qui se fait, il n'y a jamais rien qui bouge. Ils laissent tomber nos enfants. On a un sérieux problème. Il y a un laisser-aller du gouvernement et des dirigeants. On ne peut plus permettre ça», a-t-elle conclu.

Aussi sur Canoe.ca


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos