Agence QMI

La cour condamne la «voleuse sexy» à 90 jours de prison

La «cambrioleuse sexy» captive le web

Voir en plein écran

Dernière mise à jour: 08-02-2016 | 16h22

VICTORIAVILLE - Stéphanie Beaudoin, surnommée la voleuse sexy, a été condamnée à 90 jours de prison et 200 heures de travaux communautaires, lundi, au palais de justice de Victoriaville pour avoir commis, à l'été 2014, 39 méfaits et vols par effraction dans des résidences des régions d'Arthabaska, de l'Érable et des Appalaches.

La jeune femme, qui était âgée de 22 ans au moment des faits, purgera sa peine durant 45 fins de semaine.

Elle devra également respecter une période de probation de 30 mois et n'a pas le droit de vendre son image tant que sa peine ne sera pas terminée. En effet, alors qu'elle attendait sa sentence, Stéphanie Beaudoin s'était livrée à une séance de photos osées pour la revue Summum.

La poursuite réclamait 18 mois de prison pour que le message soit clair: un domicile est inviolable.

La défense suggérait une sentence suspendue avec des travaux communautaires afin de permettre à Stéphanie Beaudoin de poursuivre ses efforts de réhabilitation.

Le juge a entendu ces derniers arguments, insistant sur le fait que, dans les circonstances, l'envoyer en détention avec des criminels ne favoriserait pas sa réhabilitation, qui est bien amorcée.

Un rapport présentenciel avait révélé que la jeune femme avait fait preuve d'une grande immaturité par ces agissements en raison de lacunes psychologiques et une personnalité fragile. Elle fait d'ailleurs l'objet d'un suivi psychologique.

La segmentation de sa peine lui permettra de poursuivre ses études en soins esthétiques, domaine dans lequel elle travaille déjà.

L'enquête policière avait révélé que la jeune femme et ses complices, trois mineurs de 11, 13 et 17 ans, avaient dérobé pour près de 80 000 $ en argent et biens matériels au cours de leurs crimes.

Ils ont en plus causé pour près de 6000 $ en dommages aux propriétés.

Stéphanie Beaudoin avait exprimé ses remords lors de son dernier passage en cour, affirmant avoir l'intention de dédommager ses victimes avec l'aide de sa famille et l'argent qu'elle gagne avec son travail.

L'arrestation de Stéphanie Beaudoin avait été fortement médiatisée. Les médias l'avaient qualifiée de criminelle la plus sexy de la planète.

Elle s'apprêtait à exercer la profession d'infirmière lorsqu'elle a été arrêtée. Elle avait dû mettre ses projets sur la glace en raison de ses démêlés avec la justice.

Sur sa page Facebook personnelle, samedi, elle a également écrit avoir hâte de fermer ce chapitre de sa vie.

Avec la collaboration de Jean-François Desbiens

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos