Agence QMI

La mort d'un nourrisson dans son porte-bébé reste un mystère

MONTRÉAL - Un nourrisson âgé de seulement 26 jours est mort le 1er février 2014, à Québec, après avoir été allaité par sa mère dans un porte-bébé, a appris TVA Nouvelles.

La mère du petit Paul Breton-Leclerc était avec lui dans un commerce lorsqu'elle a décidé de l'allaiter dans son écharpe porte-bébé.

Quelques minutes plus tard, elle a constaté qu'il saignait du nez et ne respirait plus.

Transporté à l'hôpital, il a été réanimé, mais les dommages cérébraux étaient irréversibles. Il est décédé après trois jours aux soins intensifs.

Le coroner Luc Malouin n'a cependant pas pu déterminer ce qui a provoqué la congestion pulmonaire de l'enfant, car il ne peut écarter le syndrome de la mort subite du nourrisson.

Le coroner n'a pas pu déterminer quelle est la cause exacte du décès, même si un pathologiste croit qu'elle serait due à une asphyxie.

«Parce qu'il est impossible de différencier l'asphyxie positionnelle du bébé de la mort subite du nourrisson», lit-on dans son rapport.

«Je n'ai aucun élément me permettant de conclure que la mère a mal utilisé le porte-bébé», écrit également le coroner.

Les parents vont toujours se poser des questions

«Si le bébé n'avait pas été dans son porte-bébé, s'il avait été dans son siège dans la voiture, par exemple, aurait-il pu mourir là? se questionne le père de la petite victime, Patrice Breton. Ça, on ne le sait pas et on ne le saura jamais.»

Le couple a un deuxième enfant, Aimé, qui a 8 mois.

«Parfois, quand il est en train de dormir, la nuit, et qu'on ne l'entend pas pendant cinq ou dix minutes, on va le réveiller, même quand il est dans sa poussette, on s'assure qu'il respire toujours, qu'il est toujours vivant», a expliqué M. Breton.

Malgré ce qui s'est produit, les parents continuent à utiliser trois modèles différents de porte-bébé.

L'Institut national de santé publique a publié en 2009 un document intitulé «Avis sur l'utilisation sécuritaire des porte-bébés et en bandoulière.

Sur une période de 10 ans, les chercheurs ont répertorié 103 accidents avec des porte-bébés au Canada. La moitié était des traumatismes crâniens et le quart, des fractures survenant lorsque les parents chutent avec leur enfant.

On compte trois décès, dont deux au Québec. Les trois cas demeurent inexpliqués.

Malgré leur peine, les parents de Paul ont choisi de faire confiance à la vie.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos