Hugo Bourgoin
Agence QMI

Disparition de Sarah Hauptman: «C'est invivable»

Hugo Bourgoin

MONTRÉAL - Bien qu'elle en soit à sa quatrième fugue, les parents de Sarah Hauptman, disparue depuis trois jours à Laval, sont extrêmement inquiets pour la sécurité de leur fille et craignent qu'elle ne quitte la région... si ce n'est déjà fait. 

C'est une mère inquiète, épuisée et désemparée qui a accepté de se confier à TVANouvelles.ca un peu plus de 72 heures après que sa fille se fut enfuie par la fenêtre de sa chambre en pleine nuit.

«C'est un calvaire! Notre vie s'arrête; c'est invivable», a confié Josée Chaput, mère de l'adolescente de 16 ans.

Sarah Hauptman profitait d'une sortie du centre jeunesse où elle est hébergée, la fin de semaine dernière, lorsqu'elle a fugué. L'adolescente s'est couchée vers minuit, samedi soir, et n'a jamais été revue par la suite. Ces parents se sont rendu compte de son absence quatre heures plus tard.

«On a ouvert la porte de sa chambre avec un couteau à beurre et on a vu que la fenêtre était ouverte», raconte Mme Chaput.

Impuissance

Lorsqu'elle était en visite chez ses parents, Sarah n'avait ni le droit de voir des amis à la maison, ni d'avoir accès à internet. Ses parents ont tout fait: code d'accès au cellulaire, réseau protégé, allant même jusqu'à confisquer la souris de l'ordinateur.

«C'est presque impossible de dire à un ado de rester à la maison et de regarder la télé avec papa et maman. C'est épuisant! Tu ne peux pas surveiller ton enfant 24 heures sur 24», a expliqué la mère, à bout de ressources.

«À part le centre jeunesse, on ne peut rien faire de plus. Oui, ça nous donne un répit, mais c'est tout. On ne sait plus où on va se garrocher quand on va la retrouver.»
Fléau

Josée Chaput affirme que Sarah était bien consciente de tout l'univers des gangs de rue et qu'elle ne cachait pas ses liens avec l'un d'eux.

«Avec tout ce qu'on a vu dernièrement [les autres disparitions], on a eu des discussions», a expliqué la mère.

Malgré tout, l'adolescente s'est laissée appâter.

«Elle est comme brainwashée! Elle disait: à 18 ans, je vais avoir une Mercedes et je vais être riche. Ils lui ont fait miroiter la possibilité de faire de l'argent facilement», dit Josée Chaput, ajoutant que sa fille est une proie facile en raison de ses difficultés à l'école.

Sarah Hauptman mesure 1,67 m (5' 6'') et pèse 66 kg (145 lb). Toute personne ayant des informations au sujet de cette disparition peut communiquer de façon confidentielle avec le Service de police de Laval au 450 662-4636 ou encore en composant le 911.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos