Andréanne Larouche
Agence QMI

Maltraitance: Jean Coutu aurait fait une troisième victime

Maltraitance: Jean Coutu aurait fait une troisième victime

Les faits reprochés à Jean Coutu s'alourdissent.Photo Archives / Agence QMI

Andréanne Larouche

LA MALBAIE - C'était le retour en cour de Jean Coutu, lundi, à La Malbaie, l'un des principaux accusés dans l'histoire de maltraitance dans Charlevoix. L'homme de 53 ans a été cité à procès et on apprend également qu'il aurait fait une troisième victime.

Les faits reprochés à Jean Coutu s'alourdissent. L'ancien employé d'une ressource intermédiaire de Saint-Urbain aurait maltraité une autre personne vulnérable.

«C'est une autre victime, qui est également une bénéficiaire. Alors, ce dossier-là est à l'étape d'orientation et on verra le 19 avril ce qui va advenir de ce dossier», a dit le procureur de la Couronne, Me Sébastien Émond.

Cette troisième présumée victime est âgée de 32 ans. Jean Coutu est accusé de voies de fait simple et de menace à son endroit. Des chefs qui s'ajoutent à ceux de voies de fait graves et de voies de fait causant des lésions sur un bénéficiaire de 71 ans, et de voies de fait simple sur un autre résident. En ce qui concerne ces deux victimes, une enquête préliminaire était prévue lundi et mardi. L'accusé y a finalement renoncé et a opté pour un procès devant un juge de la Cour du Québec.

«L'accusé a conclu qu'il y avait suffisamment de preuves contre lui pour être cité à procès. Alors, ce qu'on a dit au juge, c'est simplement que l'accusé consentait à ce qu'on le cite à procès et le juge l'a cité à procès. C'est la raison pour laquelle il n'y a pas de témoins qui ont été entendus ce matin», a expliqué Me Émond, lundi.

L'arrestation de cet homme au lourd passé criminel en mai 2015 a permis de lever le voile sur d'autres cas de maltraitance dans la région de Charlevoix. Quatre individus, soit des employés et un propriétaire de ressources intermédiaires ont été arrêtés. Et en décembre, quatre gestionnaires du CIUSSS de la Capitale-Nationale se sont fait montrer la porte en raison de leur inaction.

Tous les dossiers de l'accusé reviendront devant le tribunal le 19 avril prochain.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos