Maxime Deland
Agence QMI

Une dizaine de présumés pédophiles épinglés par la SQ

Maxime Deland

Dernière mise à jour: 27-01-2016 | 14h17

MONTRÉAL - En plus d'abuser d'enfants, des pédophiles échangeaient sur le web pour comparer leurs performances. Le réseau de présumés prédateurs sexuels a toutefois été démantelé par la Sûreté du Québec mercredi matin, au terme d'une enquête de plus de deux ans.

En début d'après-midi, les autorités avaient épinglé 13 présumés pédophiles âgés entre 27 et 74 ans et menaient toujours une dizaine de perquisitions un peu partout dans la province, dont à Montréal, Cap-Rouge, Bécancour, Lévis, Saint-Eustache, ainsi qu'en Montérégie. Une perquisition était également en cours dans le secteur de Toronto.

Au total, pas moins de 150 policiers participaient à cette frappe d'envergure baptisée Opération Malaise.

Selon ce que l'enquête a permis d'établir, les individus visés par l'opération participaient activement à des forums de discussion de pédophiles sur internet. C'est là qu'ils échangeaient entre eux au sujet de leurs performances sexuelles avec des enfants.

C'est également sur ces forums qu'ils se donnaient des conseils sur les tactiques à employer et sur les meilleurs endroits à fréquenter pour agresser des enfants sans éveiller les soupçons.

En face d'une garderie

L'un des logements visés par les policiers se trouve sur l'avenue Georges V, dans l'est de Montréal. Au moins un suspect a été épinglé à cet endroit. L'individu vivait avec un autre homme directement en face d'une garderie qui avait fermé ses portes il y a quelques années, mais qui a rouvert ses portes l'été dernier.

Dans le voisinage, plusieurs résidents ont paru surpris en apprenant la nouvelle. «On ne s'attend jamais à ce que de telles personnes habitent près de chez soi, a dit France Doyon, qui demeure à quelques pâtés de maison du domicile de l'un des présumés pédophiles. Sauf que, de nos jours, on dirait que plus rien ne me surprend.»

Selon toute vraisemblance, le présumé prédateur sexuel se faisait plutôt discret dans le voisinage. «Ça fait sept ans qu'ils sont là, mais on les voyait rarement. Les portes et les rideaux étaient toujours fermés», a dit un voisin.

Tous les suspects arrêtés dans le cadre de l'opération devraient comparaitre au cours des prochaines heures sous divers chefs d'accusation. D'autres arrestations pourraient également avoir lieu.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Une dizaine de présumés pédophiles visés par la SQ

Voir en plein écran

Vidéos

Photos