Amélie St-Yves
Agence QMI

Triple meurtre de Trois-Rivières: les plaidoiries fixées en mars

Triple meurtre de Trois-Rivières: les plaidoiries fixées en mars

Le dossier aura été reporté de près de deux mois parce que l'avocat de la défense souffre d'une pneumonie.Photo Archives / Agence QMI

Amélie St-Yves

TROIS-RIVIÈRES - Après plusieurs reports, les plaidoiries sur sentence du deuxième meurtrier du triple homicide de la rue Sicard, à Trois-Rivières, sont fixées au 14 mars et devraient durer deux semaines.

Le dossier aura été reporté de près de deux mois parce que l'avocat de la défense souffre d'une pneumonie. Maître René Duval s'est présenté affaibli devant le juge Raymond W. Pronovost vendredi matin.

«Un moment donné, la nature est plus forte que la volonté. Ce matin, je me suis traîné ici», a-t-il dit.

L'avocat pourrait être en arrêt de travail pour une semaine encore, voire un mois.

Rappelons que le deuxième meurtrier de la rue Sicard à Trois-Rivières a reconnu s'être introduit dans une maison avec un complice le 11 février 2014. Les deux adolescents y avaient alors abattu deux soeurs ainsi que l'ami de coeur de la cadette. Il a plaidé coupable à trois chefs de meurtre prémédité et à trois chefs de complot pour meurtre.

Même s'il était âgé de 17 ans lors des homicides, la Couronne demande à ce que l'accusé soit assujetti à une peine pour adultes.

Rappelons que son coaccusé dans cette affaire, Kaven Sirois, a justement été condamné à une peine pour adulte, soit la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 10 ans.

Les représentations sur sentence de Kaven Sirois avaient permis de révéler des faits troublants, notamment que les deux adolescents voulaient faire souffrir leurs victimes. Ils avaient apporté divers instruments comme un marteau, une râpe à fromage et de la sauce tabasco.

Aussi sur Canoe.ca


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos