Jean-François Desbiens
Agence QMI

Que faire avec un jeune pédophile récidiviste?

Jean-François Desbiens

SHERBROOKE - Que faire avec un jeune pédophile récidiviste dont personne ne veut? C'est ce que doit décider le juge Erick Vanchestein de la Cour du Québec à Sherbrooke.

David Girard est détenu à la prison de Sherbrooke pour des voies de fait commis à l'endroit d'une intervenante de la maison de thérapie où il était assigné.

Le jeune homme de 25 ans avait été arrêté le 6 juillet 2012 dans le vestiaire de la piscine publique du Parc Triest.

Girard était sorti du pénitencier quelques jours plus tôt après avoir totalement purgé sa peine pour deux agressions sexuelles sur de jeunes enfants. Les policiers savaient qu'il était à risque parce qu'il refusait de prendre sa médication en raison des effets secondaires. Ils avaient donc entrepris de le suivre.

Leur instinct les avait bien servis, puisqu'ils l'ont arrêté au moment où il tentait d'approcher une fillette dans le vestiaire.

Au terme de son procès, David Girard, avait été acquitté des accusations de tentative d'enlèvement et d'incitation à des contacts sexuels. Même s'il a avoué qu'il cherchait une jeune fille d'environ 10 ans pour commettre des attouchements, le juge avait conclu que le fait de se trouver dans le vestiaire, constituait un acte préparatoire, mais pas une tentative de poser les gestes criminels.

Comme il lui était interdit de se trouver dans des parcs en présence de mineurs, la Cour lui avait imposé une condamnation avec sursis avec une période de probation de trois ans, à la condition qu'il se fasse soigner.

Aucune autre ressource de soins spécialisés pour les individus présentant des problèmes de délinquance sexuelle ne veut le prendre en charge.

Puisque la poursuite ne peut pas présenter une requête pour le faire déclarer délinquant à contrôler et dans le but d'éviter qu'il se retrouve libre comme l'air à la fin de sa probation en août, le procureur aux poursuites criminelles a obtenu la révocation de son sursis de peine.

Malgré la médication optimale qui lui est administrée, David Girard représente toujours un risque pour la société.

Les démarches se poursuivent afin de lui trouver un centre approprié à ses besoins.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos