Agence QMI
Agence QMI

Un homme arrêté par la police pour des propos menaçants

Un homme arrêté par la police pour des propos menaçants

L'homme ne se trouvait pas dans l'appartement de la rue Fabre.Photo Pascal Girard / Agence QMI

Agence QMI

Dernière mise à jour: 12-01-2016 | 08h29

MONTRÉAL - Un homme de 28 qui aurait tenu des propos menaçants envers des citoyens et les autorités a été arrêté mardi matin dans le secteur de Rosemont à Montréal après avoir tenu les policiers en haleine durant plus de neuf heures.

Dans la nuit de lundi à mardi, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) avait établi un périmètre de sécurité en face d'un édifice à logements situé sur la rue Fabre, proche de la rue Beaubien, dans l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie.

«Nous avions des informations qui nous laissaient croire que l'homme se trouvait à cet endroit», a indiqué le porte-parole du SPVM, André Leclerc. Au moins six résidents de l'immeuble ont été évacués et installés dans un autobus le temps de l'intervention.

Vers 4 h, les policiers avaient pénétré dans l'appartement en question, mais l'individu ne s'y trouvait pas. Le périmètre de sécurité a donc été levé et les résidents ont pu réintégrer leur logement.

Le suspect a finalement été arrêté vers 7h30 dans un appartement situé à proximité. André Leclerc a précisé que la police avait eu des contacts téléphoniques avec lui tout au long de la nuit. L'homme était d'ailleurs connu des policiers.

Début à 22h

Les événements avaient commencé vers 22 h, lundi. L'homme «causait des méfaits à l'extérieur sur des bacs de recyclage et était menaçant envers des citoyens», a raconté M. Leclerc.

Plus tard, l'individu aurait contacté à plusieurs reprises le 9-1-1. Il aurait menacé de mort les policiers et les citoyens, et il semblait perturbé. Ses propos étaient incohérents, a spécifié M. Leclerc, ajoutant qu'il était peut-être intoxiqué.

Durant ces appels, l'homme aurait tenu des propos mentionnant des armes à feu, mais la police ne savait pas si l'individu avait une arme en sa possession.

Le suspect devait être interrogé par des enquêteurs. Il pourrait faire face à des accusations de menaces de mort.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos