Jean-François Desbiens
Agence QMI

Mort suspecte: un homme aurait tué sa colocataire à Granby

Jean-François Desbiens

Dernière mise à jour: 11-01-2016 | 18h39

GRANBY - Un homme souffrant de troubles psychotiques aurait tué sa colocataire dans la nuit de dimanche à lundi à Granby. Le suspect, Alex Lacasse-Deaudelin, a été accusé lundi après-midi du meurtre au deuxième degré de Caroline Choinière.

Le jeune homme de 26 ans devra subir une évaluation psychiatrique pour déterminer son aptitude à comparaître... il reviendra en Cour le 18 janvier.

C'est un voisin de palier qui a entendu les cris de la victime qui a contacté le 911 vers 2 h du matin. À leur arrivée dans l'immeuble à logements situé avenue du Parc, les policiers ont découvert le corps sans vie de la femme de 45 ans.

Le suspect a été arrêté sur les lieux du crime et rapidement interrogé par les enquêteurs.
Il était apparemment en état de psychose depuis une semaine, selon Alexandre Trépanier, un voisin.

Lui et d'autres locataires de l'immeuble avaient d'ailleurs contacté la police il y a quelques jours pour le faire hospitaliser, mais les médecins lui auraient donné son congé au bout de 24 heures.

«Depuis une semaine, on l'entendait parler tout haut la nuit, il délirait, cognait sur les murs et sur le plancher et il faisait les 100 pas, a raconté M. Trépanier. Il avait de sérieux problèmes, ne prenait pas ses médicaments et consommait des drogues chimiques.»

«Caroline l'avait pris sous son aile et l'hébergeait depuis quelques années. Aujourd'hui, elle paie le prix pour sa bonté et sa grandeur d'âme», a déploré Christelle Jalbert-Beauvais qui connaissait la victime et le suspect.

«Parfois il semblait déconnecté de la réalité, il tenait un discours incohérent. Mais même s'il avait des périodes d'agressivité, jamais je ne l'avais vu menacer quiconque. C'était un consommateur de méthamphétamines et en plus, il ne prenait pas sa médication. Quand j'ai vu le déploiement policier ce matin (lundi), j'ai tout de suite compris qu'il y avait eu un drame», a dit la jeune femme, les larmes aux yeux.

L'enquête a été confiée à l'escouade des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos