Jean-François Racine
Agence QMI

Sainte-Brigitte-de-Laval: fausse tentative d'enlèvement

Jean-François Racine

QUÉBEC - Malgré la diffusion d'un portrait-robot qui a mis des dizaines de parents en état d'alerte, la Sûreté du Québec affirme maintenant que la tentative d'enlèvement à Sainte-Brigitte-de-Laval n'était qu'un malentendu et que l'individu visé venait simplement récupérer son enfant.

La SQ a publié un court communiqué ce vendredi à 18 h 29. Les autorités affirment même que le dossier est résolu.

«L'enquête a permis d'établir qu'il s'agit d'un malentendu et que cet individu venait récupérer son enfant. Les enquêteurs ont été en mesure de confirmer qu'il n'y avait donc pas eu de tentative de commission d'un acte criminel», peut-on lire.

«Il y a eu confusion dans le nom de l'enfant demandé. Le monsieur a habillé son enfant et il est sorti par une autre porte. Il y avait un doute raisonnable et c'est une bonne nouvelle aujourd'hui», affirme la directrice de l'école primaire du Trivent, Denise Lefrançois. Ces détails ont été corroborés par un autre parent proche du dossier.

Les enquêteurs ont donc identifié un homme relié à cette tentative d'enlèvement survenu à Sainte-Brigitte-de-Laval le 19 février dernier.

L'individu s'était présenté en fin de journée au service de garde.

Le 27 février, un portrait-robot avec une description relative d'un suspect potentiel avait été émis.

Plusieurs informations ont également été acheminées depuis à la Centrale de l'information criminelle.

À Sainte-Brigitte, les parents étaient tous aux aguets depuis plusieurs jours.
À l'école, des caméras de surveillance ont été installées à chacune des entrées de l'établissement. La direction voit d'un très bon oeil l'ajout des nouvelles mesures de sécurité.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos