Danny Côté
Agence QMI

Décès des soeurs Paquet: un pacte de suicide

Danny Côté

QUÉBEC - On comprend davantage aujourd'hui les circonstances entourant le décès de deux sœurs dans leur résidence de Sainte-Famille, à l'île d'Orléans, en mai 2013.

Selon le rapport du coroner Jean-Marc Picard, qui a été dévoilé lundi matin, tout porte à croire que Louise et Solange Paquet avaient conclu un pacte de suicide. Louise et Solange Paquet âgées de 68 et 72 ans avaient mis au point un scénario pour mettre fin à leurs jours.

Le 11 mai 2013, on se souvient que c'est un camelot qui avait alerté les policiers, voyant les journaux qui s'accumulaient à l'extérieur de la résidence. Les corps des deux femmes ont été retrouvés dans un puits de surface, au sous-sol de la maison.

Le coroner conclut qu'elles sont mortes noyées. Une d'entre elles était intoxiquée par des médicaments. Aucune trace de violence ou de lutte.

Lettres

Des lettres de suicide ont été retrouvées, des messages avec le numéro de téléphone de leur neveu. Le bas de la porte de garage était calfeutré avec des serviettes et les deux femmes avaient mis à jour leurs papiers de succession.

Selon le rapport, il a été difficile pour les enquêteurs de déterminer le déroulement des événements. On mentionne que les soeurs Paquet avaient déjà conclu un pacte de suicide avec leur mère, sans jamais qu'il se réalise.

On ne sait pas si elles étaient malades, mais on sait qu'elles vivaient ensemble depuis 25 ans. Le neveu mentionne qu'elles n'avaient plus de qualité de vie, qu'elles vivaient comme des ermites.

En mai 2013, on se souvient que le voisinage avait du mal à comprendre ce qui avait pu se passer. Certains voisins les aidaient pour des travaux, mais elles avaient très peu de contact avec les gens. 

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos