Joe Warmington / Agence QMI
Agence QMI

L'homme qui a creusé le tunnel de Toronto s'explique

Mystérieux tunnel découvert à Toronto

Voir en plein écran

Joe Warmington / Agence QMI

TORONTO - Le mystère entourant le tunnel découvert à Toronto se dissipe: Elton McDonald, l'homme qui l'a creusé, a expliqué mercredi à l'Agence QMI qu'il avait créé cette place uniquement pour réaliser un vieux rêve et se détendre.

«Je voulais y mettre une télé. J'y ai fait du barbecue. C'était une place pour se détendre.»

- Elton McDonald

L'homme de 22 ans assure que son but n'était pas de faire peur à personne ou de créer une énigme qui intéresserait les gens au quatre coins du monde. Depuis qu'il a commencé à travailler dans la construction à 17 ans, c'était son rêve de construire quelque chose du genre.

Il a construit son tunnel sur un terrain adjacent à celui de ses parents, près de l'Université York et du Rexall Centre. Un projet qui est resté secret, jusqu'à sa découverte par un employé de la Société d'aménagement de Toronto en janvier.

«Je savais que je pouvais le faire, a-t-il affirmé, se décrivant comme le creuseur principal. C'était un projet plaisant pour moi et quelques amis.»

La police de Toronto a affirmé lundi que l'endroit n'avait pas été construit par des gens mal intentionnés. Et M. McDonald assure que c'était le cas.

«Ce n'était pas vraiment un tunnel, explique le sympathique constructeur. J'allais l'agrandir pour qu'il y ait quelques chambres. Je voulais y mettre une télévision. J'y ai fait du barbecue. C'était simplement une place pour se détendre.»

Le chef de la police torontoise, Bill Blair, considère même l'endroit comme «l'un des forts les plus cool qui a été construit».

Contacté par les policiers

Quand l'histoire est sortie dans les medias, M. McDonald avoue avoir été effrayé et ne pas avoir su quoi faire, craignant d'être détenu. Ce sont finalement les policiers qui l'ont contacté.

«Il y avait un officier à l'autre bout de la ligne qui m'a dit "Pourquoi tu ne viendrais pas au poste pour nous parler du trou que tu as creusé?", raconte-t-il. Je n'ai pas essayé de me cacher ou de nier. J'ai répondu "D'accord", et je suis allé au poste 32.»

Ce serait la génératrice trouvée sur les lieux qui a mené les policiers au patron de l'excavateur amateur. Ce dernier a donné le nom de son employé.

«Mon patron n'était pas fâché, mentionne M. McDonald. Il m'a passé l'équipement en sachant que c'était pour faire quelque chose que je voulais faire depuis longtemps. J'ai appris beaucoup de choses sur la construction avec lui. J'ai des connaissances sur l'eau qui s'accumule dans les sous-sols et sur comment la drainer.»

Des sources ont confirmé à l'Agence QMI qu'Elton McDonald a bien été interrogé par la police, mais il n'a pas été possible de savoir si d'autres personnes avaient été rencontrées.

Le rosaire et le coquelicot

De son point de vue, il n'a rien fait de mal. Il dit qu'il ignorait que le Rexall Centre se trouvait derrière les arbres et que les Jeux pananméricains et la Coupe Rogers s'y tiendraient cet été.

Reste le mystérieux rosaire et le coquelicot, accrochés à un mur, qui ont tant fait jaser. Pour McDonald, il s'agissait d'un porte-bonheur, pour le protéger des éboulements. Le rosaire avait été donné par sa soeur et le coquelicot, trouvé lors du jour du Souvenir.

Il maintient qu'il voulait simplement se creuser une cachette, un endroit inconnu de tous. Mission réussie, ou presque.

Elton McDonald a eu beaucoup de plaisir à creuser son tunnel, et admet qu'il a déjà très hâte de recommencer.

«Mais la prochaine fois, ce sera quand j'aurai mon propre terrain», lance-t-il à la blague.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos