Agence QMI

Menaces d'Al-Shabab: «pas de danger imminent»

Dernière mise à jour: 22-02-2015 | 19h11

EDMONTON - La sécurité a été renforcée, dimanche, au West Edmonton Mall, en Alberta, à la suite de la diffusion d'une vidéo du groupe Al-Shabab clamant que le centre commercial pourrait être attaqué. Toutefois, la police ne croit pas qu'il y ait un danger imminent.

Dans l'extrait vidéo, un homme s'exprimant en anglais qui serait lié au regroupement basé en Somalie a affirmé que des attaques pourraient être perpétrées contre des centres commerciaux aux États-Unis, en Grande-Bretagne et au Canada, comme le West Edmonton Mall.

«Comme d'habitude, nous prenons toute menace à la sécurité au sérieux et agissons en conséquence. Déjà, nous avons mis en place de nouvelles mesures de sécurité, dont certaines qui sont apparentes au public et d'autres qui ne le sont pas», a affirmé la direction du centre commercial dans communiqué, dimanche matin.

Al-Shabab, basé en Somalie et lié au réseau Al-Qaïda, est responsable de l'attaque contre le centre commercial de luxe Westgate Mall, à Nairobi au Kenya, en 2013, qui avait fait plus de 60 morts et plus de 200 blessants.

Pas de danger imminent

Le chef de police d'Edmonton, Brian Simpson, a expliqué en conférence de presse dimanche après-midi qu'après avoir bien analysé la vidéo, les autorités ne considéraient pas qu'un danger imminent menaçait la capitale albertaine ni son centre d'achats emblématique.

«Edmonton et le West Edmonton Mall sont très sécuritaires, nous n'avons pas identifié de danger réel pour le moment», a expliqué le chef Simpson, soulignant que cette vidéo est avant tout une manoeuvre pour attirer l'attention, amplifiée par la puissance des médias sociaux.

«Nous travaillons de concert avec les autorités fédérales, les partenaires internationaux et toute la population d'Edmonton», a expliqué le chef de police demandant aux citoyens de s'impliquer dans le processus de sécurité en signalant toute anomalie.

Plusieurs musulmans d'origine somalienne vivent à Edmonton, mais M. Simpson n'a pas voulu les stigmatiser ni leur adresser un message particulier martelant que la sécurité était l'affaire de toute la communauté. Il a recommandé aux gens de poursuivre leurs activités normalement, sans céder à la peur, car c'est, selon lui, la meilleure façon de combattre le terrorisme.

La GRC, représentée par le commissaire adjoint Marlin Degrand lors de cette conférence, a fait écho aux propos du chef de police d'Edmonton. «Notre équipe de partenaires est bien rodée et s'il y a une réelle menace, nous serons capables de réagir très rapidement», a-t-il dit.

Le Canada ne cédera pas à l'intimidation

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Steven Blaney, a indiqué dimanche que le Canada n'a pas l'intention de céder à la peur devant ces menaces d'Al-Shabab.

«Le Canada ne se laissera pas intimider par des menaces d'une organisation terroriste, quelle qu'elle soit», a déclaré le ministre dans un communiqué.

«Nos agences de sécurité nationale surveillent continuellement les menaces contre le Canada et ses citoyens et prendront les mesures appropriées pour assurer la sécurité des Albertains et de tous les Canadiens.»

M. Blaney a indiqué que ces menaces ne font que démontrer l'importance de resserrer les lois entourant le terrorisme comme le projet de loi antiterroriste récemment présenté par les conservateurs.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos