Agence QMI

Suicide assisté: les évêques du Canada dénoncent la décision

Suicide assisté: les évêques du Canada dénoncent la décision

La Conférence des évêques catholiques du Canada a dénoncé la récente décision de la Cour suprême. Photo Fotolia

Dernière mise à jour: 07-02-2015 | 18h08

OTTAWA - La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) a dénoncé la récente décision de la Cour suprême, qui permet aux personnes très souffrantes de faire appel à un médecin pour mettre fin à leurs jours, et a demandé aux catholiques de tout faire pour éviter que quiconque ait recours au suicide assisté.

Dans un communiqué publié vendredi, la CECC a aussi exhorté les politiciens et juristes «à résister aux pressions d'aller plus loin en approuvant de prétendus actes d'"homicide par compassion" et d'euthanasie».

La CECC considère qu'il faut continuer d'améliorer les soins palliatifs et les soins à domicile, et demande à la population de tout faire pour aider les personnes âgées, handicapées, malades et socialement isolées.

«Les évêques de notre pays invitent les Canadiens et les Canadiennes, surtout les catholiques, à faire tout en leur pouvoir pour apporter réconfort et appui à toutes les personnes qui sont mourantes et à celles qui leur sont chères, pour qu'aucune d'entre elles, pour des raisons de solitude, de vulnérabilité, de perte d'autonomie ou par peur de souffrir ou de ressentir de la douleur, sentent qu'elle n'a d'autre choix que d'avoir recours au suicide», peut-on lire dans le communiqué.

La CECC a tenu à informer ses fidèles que la décision de la Cour suprême n'altère aucunement l'enseignement catholique qui interdit tout acte d'euthanasie. De plus, elle souhaite que des directives soient mises en place afin que les professionnels de la santé puissent demeurer libres de conscience et refuser le suicide comme solution médicale.

La Cour suprême a décrété vendredi que l'interdiction d'avoir recours à «l'aide d'un médecin à mourir» était inconstitutionnelle. Selon les paramètres établis par le plus haut tribunal du pays, les adultes capables, très souffrants et atteints d'un mal incurable pourront mettre fin à leurs jours avec l'aide d'un médecin.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos