Anne Préfontaine / Agence QMI
Agence QMI

Soins palliatifs: un mort dans un local de rangement

Anne Préfontaine / Agence QMI

DRUMMONDVILLE - La famille de Marcel Roy dénonce les conditions dans lesquelles l'homme de 82 ans est décédé à l'hôpital Sainte-Croix de Drummondville, à la fin du mois d'août.

L'octogénaire a passé les 24 dernières heures de sa vie dans un local de rangement du 7e étage de l'hôpital. Un local où l'on range des couches, des pansements, des bouteilles stérilisées, des supports à sérum, etc.

La famille a été témoin d'un va-et-vient constant. M. Roy aurait été conscient de l'endroit où il se trouvait.

Marcel Roy est décédé avant d'être transféré dans une chambre en soins palliatifs. Le personnel savait que ses heures étaient comptées puisque la famille avait été appelée pour lui faire ses adieux.

Paul G. Brunet du Conseil pour la protection des malades ne mâche pas ses mots. «Honte à l'établissement, honte au personnel qui a pris la décision de le placer à cet endroit, a dit M. Brunet. C'est inacceptable, inhumain, irrespectueux!»

Une enquête interne a été ouverte. La direction se dit sensible à ce que cette famille a vécu. Par voie de communiqué, elle indique que «cette situation n'était pas idéale dans la recherche de solution à offrir de l'intimité à la personne et aux proches. Des recommandations seront émises et appliquées».

L'Association québécoise de défense des droits des retraités (AQDR) va demander à un coroner d'enquêter. «Il n'y avait pas de place, puis ils ne voulaient pas le mettre dans le corridor. Il restait donc ce coin-là. Mais c'est quand même inacceptable», a jugé Louis Plamondon, de l'AQDR.

«Ça ne devrait pas se produire, a ajouté M. Plamondon. On nous dit que c'est la première fois. Moi, je me dis que ça ne doit pas être la première fois parce qu'il manque cruellement de lits dans la région de Drummondville.»

Paul Brunet y va de sa propre analyse. «Il peut y avoir un problème d'argent, ça peut expliquer la situation dramatique vécue, mais ça ne peut pas l'excuser», a dit M. Brunet.

La situation met en évidence l'importance de l'ouverture prochaine d'une nouvelle maison de soins palliatifs.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos