Trois-Rivières: deux ados accusés de meurtres prémédités

Dernière mise à jour: 12-02-2014 | 12h57

TROIS-RIVIÈRES - Deux adolescents de 17 ans ont été accusés, mercredi, des meurtres prémédités de Raphaëlle Boisvert, 17 ans, son copain Jessy Chevalier du même âge et de la sœur aînée de la jeune fille, Roxanne Boisvert, 22 ans, dans une maison de Trois-Rivières, mardi.

Les suspects, qui ne peuvent être identifiés parce qu'ils sont mineurs, sont aussi accusés en Chambre de la jeunesse de complot en vue de tuer la mère des deux soeurs ainsi que des policiers.

La Couronne a toutefois demandé à ce qu'ils soient jugés comme des adultes en raison de la gravité des accusations.

Les familles des deux accusés étaient présentes mercredi matin dans la petite salle du tribunal de la jeunesse qui était bondée pour occasion.

«Mort brutale»

Les trois jeunes victimes ont connu une «mort brutale», a affirmé la police mardi.
Selon ce que le Journal de Montréal a pu apprendre, l'appel logé aux services d'urgence est très révélateur du drame qui se jouait dans la maison à ce moment-là.

À 8 h mardi, les deux adolescents seraient entrés dans la résidence familiale des Boisvert sur la rue Sicard. Raphaëlle et Jessy auraient été abattus par balle pendant que Roxanne, ayant entendu les coups de feu, téléphonait au 9-1-1. Quelques minutes plus tard, elle serait tombée elle aussi sous les balles des deux jeunes assaillants. Ces allégations n'ont toutefois pas été prouvées.

Les deux présumés meurtriers n'ont offert aucune résistance lors de leur arrestation par la police quelques minutes après le drame devant la maison unifamiliale d'un quartier résidentiel de Trois-Rivières.

Selon des amis de Raphaëlle, l'un des deux jeunes présumés meurtriers aurait eu une aventure avec elle et serait depuis jaloux du copain de cette dernière. Il pourrait s'agir du mobile du crime. C'est ce que les enquêteurs tenteront de comprendre dans les prochains jours.

Les deux accusés doivent revenir en cour le 25 février.


Vidéos

Photos