Maxime Deland
Agence QMI

Fraude: vaste opération policière en cours à Montréal

Maxime Deland

Dernière mise à jour: 29-10-2013 | 12h51

MONTRÉAL - Les policiers ont démantelé mardi dans la grande région de Montréal un réseau international de fraude par carte de débit qui sévissait dans plusieurs pays, principalement en Europe.

Seize suspects, dont la présumée tête dirigeante du réseau, ont été épinglés dans le cadre de cette frappe majeure, qui s'est tenue à Montréal, Laval, Longueuil, Boucherville, Chambly et Magog.

Une vingtaine de perquisitions ont également été effectuées au cours de la journée.

Selon la Sûreté du Québec (SQ), le réseau aurait orchestré des fraudes d'un «potentiel de 12 millions de dollars à l'étranger». Son stratagème : installer des terminaux de point de vente trafiqués dans différents commerces préalablement ciblés en Allemagne et en France.

Les suspects se rendaient en personne dans ces endroits pour trafiquer les terminaux. «Ils pouvaient, par exemple, distraire le commerçant pour changer le terminal au comptoir de vente», a indiqué en conférence de presse le capitaine Richard Gauthier, responsable du Service des enquêtes sur les crimes économiques de la SQ.

Les fraudeurs ont ainsi pu intercepter des dizaines de milliers d'informations bancaires de clients. «Les victimes, c'est vraiment monsieur et madame tout le monde», a dit M. Gauthier.

Décrypter les données

Les données obtenues étaient ensuite envoyées au Québec, où elles étaient décryptées à Boucherville par la présumée tête dirigeante de l'organisation, Zobair Javad, 33 ans.

«Les données étaient ensuite retournées à l'étranger et des cartes contrefaites étaient fabriquées afin d'accéder aux comptes bancaires des victimes», a expliqué Richard Gauthier.

Des milliers de victimes

Bien que le nombre exact de victimes soit encore inconnu, les autorités évaluent à plus de 30 000 le nombre de personnes flouées par le réseau criminel.

«On a en notre possession 30 000 numéros de carte de débit obtenus frauduleusement. On n'a pas encore terminé de faire la liste de tout ce qu'on a recueilli en cours d'enquête et ce qu'on obtiendra lors des perquisitions», a ajouté M. Gauthier.

L'enquête, baptisée projet Lorgnette, a été amorcée il y a 14 mois. Plus de 150 policiers ont participé à l'opération de mardi.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos