Mandat d'arrêt: Yanaï Elbaz détenu et interrogé

Dernière mise à jour: 27-02-2013 | 10h16

L'Unité permanente anticorruption (UPAC) a lancé cinq mandats d'arrêt contre des gestionnaires liés au projet du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

L'ancien directeur général du CUSM, le Dr Arthur Porter, et l'ex-président et chef de la direction de SNC-Lavalin, Pierre Duhaime, sont visés par les mandats. D'autres anciens dirigeants - Yanai Elbaz, Jeremy Morris et Riadh Ben Aïssa - sont aussi dans la mire de l'UPAC.

Yanaï Elbaz s'est rendu au quartier général de la Sûreté du Québec mercredi en début d'après-midi en compagnie d'une autre personne. Il a été immédiatement arrêté par l'escouade Marteau. Selon des sources policières, M. Elbaz présenterait un risque de fuite à l'extérieur du pays. Il demeurera donc détenu en attendant son procès.

Les suspects font face à 24 chefs d'accusation, dont complot pour fraude, fraude envers le gouvernement, abus de confiance et commissions secrètes.

D'après les mandats d'arrêt, le projet du CUSM serait entaché d'irrégularités, plus précisément dans l'octroi des contrats de construction.

Pierre Duhaime et Riadh Ben Aïssa sont soupçonnés d'avoir versé une importante «somme d'argent pour obtenir des contrats quant aux affaires ou à l'entreprise du CUSM».

À l'exception de Pierre Duhaime et Yanaï Elbaz, les autres suspects se trouvent actuellement à l'extérieur du pays. Arthur Porter serait aux Bahamas et Riadh Ben Aïssa est emprisonné en Suisse.

Enquête et perquisitions

En septembre dernier, les enquêteurs de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) ont procédé à des perquisitions dans les bureaux du centre hospitalier.

Le Dr Arthur Porter a fait l'objet d'une enquête de l'escouade Marteau, qui s'intéressait au contrat qu'il a accordé à une compagnie de Tony Accurso. L'implication de la firme SNC-Lavalin a aussi été scrutée à la loupe dans le cadre de cette enquête.

De son côté, Yanaï Elbaz s'était fait construire une maison luxueuse dans l'arrondissement de Saint-Laurent, notamment avec l'aide des fournisseurs du CUSM, avait révélé le bureau des enquêtes TVA Nouvelles-Agence QMI. L'entrepreneur Maurice O'Hana avait avancé plus de 500 000 $ pour la construction de cette maison. Cet entrepreneur avait par la suite obtenu plusieurs contrats avec l'hôpital.

Deux sources ont confirmé que la résidence de M. Elbaz a été perquisitionnée l'an dernier par l'escouade Marteau.

SNC-Lavalin réagit

Les scandales de corruption et de pots-de-vin s'enchaînent pour la firme montréalaise SNC-Lavalin, sous les projecteurs en Suisse, en Libye et en Algérie.

«Nous sommes catégoriques, aucun comportement non éthique ou actes illégaux ne doivent être tolérés, a assuré une porte-parole de l'entreprise, Lilly Nguyen. Nous croyons que quiconque est réputé avoir commis un délit lié à une enquête doit être traduit en justice», a fait savoir par courriel SNC-Lavalin qui assure maintenir sa collaboration avec les autorités.

L'ex-grand patron de SNC-Lavalin, Pierre Duhaime, a été arrêté par l'Unité permanente anticorruption (UPAC), le 28 novembre dernier, sous des accusations de complot de fraude, fraude et usage de faux.

Les chefs d'accusation

- Yanaï Elbaz (Directeur au CUSM): Fraude, complot pour fraude, fraude envers le gouvernement, abus de confiance, commissions secrètes et recyclage des produits de la criminalité.

- Jeremy Morris (Associé de Sierra Asset Management): Fraude, complot pour fraude, fraude envers le gouvernement et recyclage de produits de la criminalité.

- Arthur Porter (Ancien directeur général du CUSM): Fraude, complot pour fraude, fraude envers le gouvernement, abus de confiance, commissions secrètes et recyclage des produits de la criminalité.

- Pierre Duhaime (Ancien PDG de SNC-Lavalin): Fraude, complot pour fraude, fabrication de faux, fraude envers le gouvernement, commissions secrètes et recyclage de la criminalité.

- Riadh Ben Aïssa (Ancien vice-président de SNC-Lavalin): Fraude, complot pour fraude, fabrication de faux, fraude envers le gouvernement, commissions secrètes et recyclage des produits de la criminalité.



Vidéos

Photos