Une autopsie sera pratiquée sur le corps

Dernière mise à jour: 10-02-2013 | 11h17

SAINT-SÉVERIN - Une autopsie sera pratiquée sur le corps de Javier Alexis Urquiaga, un garçon de neuf ans qui a été trouvé sans vie, samedi matin, sur une patinoire municipale, à Saint-Séverin, près de Shawinigan, afin de déterminer les causes de son décès.

Le jeune garçon est parti seul, tôt samedi, pour aller jouer au hockey. Vers 9h15, des hommes qui travaillaient sur un chantier à proximité l'ont retrouvé inerte sur la patinoire. Bien les causes du décès ne sont pas confirmées, il est probable que le but de hockey se soit retrouvé sur l'enfant, l'empêchant ainsi de respirer.

«On s'est rendu sur le chantier vers 8h15 et on a remarqué un petit garçon qui était sur la patinoire, a raconté Renald JR. Desaulniers, l'un des travailleurs qui ont fait la macabre découverte.

«Au début, un de mes employés ne le voyait plus et pensait qu'il était parti. En s'approchant de la vitrine, il l'a vu au sol. Croyant qu'il jouait avec le filet, on s'est avancé et on a vu qu'il ne bougeait plus. On a appelé le 911.»

Les autorités vont tenter de comprendre ce qui a pu se passer et l'autopsie devrait être pratiquée au cours des prochains jours.

La famille de la victime a tenu à soumettre une photo du petit Javier afin qu'on se souvienne du garçon et qu'un évènement du genre ne se reproduise pas.

«On ne réalise jamais que le danger est toujours aussi proche. C'est quand des affaires de même arrivent», a souligné le beau-père de la victime, en entrevue à TVA Nouvelles, dimanche matin.

Dans la communauté de Saint-Séverin, plusieurs citoyens étaient ébranlés au lendemain de cet accident tragique.

«On ne peut pas décrire ça comment ça peut faire de peine à une famille et une paroisse», a souligné l'un des résidents de l'endroit.

Aussi sur Canoe.ca

Pas de réglementation pour les patinoires extérieures

La mort de Javier Alexis Urquiaga, ce garçon de neuf ans trouvé sans vie sur une patinoire municipale, soulève bon nombre de questions.

Alors qu'il allait jouer seul à la patinoire de Saint-Séverin, en Mauricie, le jeune garçon s'est retrouvé coincé sous un but de hockey, un accident qui aurait pu être évité.

«Mon fils vient de temps en temps avec ses amis et je ne me suis jamais posé la question si un but pouvait lui tomber sur la tête», a indiqué un père.

Il n'existe aucune réglementation provinciale qui régit les équipements des patinoires extérieures. Toutefois, dans le guide de sécurité et de prévention dans les arénas, l'Association des arénas et le ministère du Sport et du Loisir ne recommandent pas d'utiliser l'ancien modèle de but en forme de trois qui peut se révéler dangereux s'il bascule. C'est sous ce type de but qu'a été retrouvé Javier.

Chassés des arénas, les anciens buts sont donc recyclés sur les patinoires extérieures.

«Peut-être qu'on pourrait investir pour des buts plus sécuritaires. Il y a autant d'enfants qui jouent dehors, si ce n'est pas plus que dans les arénas. Donc, on va s'assurer qu'ils sont dans un endroit sécuritaire», a affirmé une mère.

Une réglementation prochaine?

Bien que le décès tragique du jeune hockeyeur attriste la population, tous ne semblent pas s'entendre sur une future réglementation des équipements de patinoires extérieures.

«Si on commence à légiférer sur tout, il va être où, le plaisir? a souligné un père de famille. Si on changeait les buts pour les mêmes buts qu'à l'intérieur, peut-être car ça bascule moins.»
«Je pense que c'est une "bad luck". C'est la première fois que je vois un but qui pivote et qui tombe sur quelqu'un comme ça», croit un autre homme.

Certaines personnes soutiennent que l'on devrait mettre des ancrages sous les buts, comme c'est le cas avec les patinoires intérieures. Cependant, les ancrages sont aussi faits pour céder en cas de grand impact.

De son côté, le guide de sécurité dans les arénas stipule que, pour les joueurs de catégorie novice ou atome, l'option la plus sécuritaire est d'éviter d'ancrer les buts.

Vidéos

Photos