Les corps des 3 Canadiens pas récupérés avant octobre

Crash en Antarctique - Les corps des 3 Canadiens pas récupérés avant octobre

Bob Heath, l'une des victimes.Photo Courtoisie

WELLINGTON - Les corps des trois Canadiens tués dans le crash de leur avion dans l'Antarctique la semaine dernière ne pourront pas être récupérés avant octobre prochain au plus tôt, en raison des conditions météo, ont indiqué lundi les autorités néo-zélandaises.

Les conditions sont trop dangeureuses pour lancer une opération de récupération des corps, a annoncé Antarctica New Zealand (ANZ), l'agence gouvernementale chargée des opérations sur l'Antarctique et dans l'océan austral pour le compte de la Nouvelle-Zélande.

Le cockpit est encastré dans la neige et la glace, à une hauteur de 3900 mètres, a-t-elle ajouté.

Samedi, les secours avaient retrouvé l'épave de l'appareil, sur le flanc du Mont Elizabeth, qui fait partie de la chaîne montagneuse de la reine Alexandra. Il n'y a pas de survivant, avaient constaté les secours.

«Pour le moment, nous repoussons la récupération des corps jusqu'à la prochaine saison scientifique en Antarctique, qui débute en octobre et se poursuit jusqu'en février de l'année suivante», a déclaré Graeme Ayers, le directeur des secours ANZ, à Radio New Zealand.

L'avion, un Twin Otter, assurait une mission de soutien logistique entre la station Amundsen-Scott de l'agence scientifique américaine National Science Foundation (NSF), au Pôle Sud, et la station italienne Mario Zuchelli, en baie de Terra Nova, quand il a activé sa balise de détresse mercredi vers 22h.

Les deux stations sont distantes de 1400 km.

L'appareil appartenait à Kenn Borek Air, une compagnie canadienne basée à Calgary qui loue des avions pour le programme antarctique américain.



Vidéos

Photos