Une luxueuse résidence explose à Montréal


Maxime Deland

MONTRÉAL - Une puissante explosion suivie d'un violent incendie ont complètement rasé une résidence cossue appartenant à un col bleu de la Ville de Montréal, jeudi avant-midi, dans l'arrondissement de Rivière-des-Prairies.

Certains témoins ont raconté aux policiers avoir aperçu trois individus pénétrer à l'intérieur de la maison et en ressortir quelques instants plus tard, juste avant la déflagration.

D'ailleurs, les véhicules à bord desquels les suspects ont pris la fuite auraient été endommagés lorsque la résidence a été soufflée. Les individus n'avaient toujours pas été retracés en milieu de soirée.

Propriétaire sans histoire

L'explosion a eu lieu vers 11h15 sur la rue Marie-Anne-Tison, au beau milieu d'un nouveau quartier résidentiel se trouvant non loin de l'intersection des boulevards Perras et Saint-Jean-Baptiste.

La résidence visée par ce qui a toutes les apparences d'un acte criminel appartient à Alex François, un plombier à l'emploi de la Ville de Montréal, selon des documents légaux datés du mois de mai obtenus par l'Agence QMI.

«Le propriétaire n'est pas connu de nos services, a indiqué l'agente Anie Lemieux, porte-parole de la police de Montréal. L'enquête a été transférée à notre section des incendies criminels, qui tentera d'établir la cause et les circonstances de cet événement.»

La porte projetée dans la rue

À l'arrivée des premiers pompiers, le feu s'était déjà propagé à l'ensemble de la résidence évaluée à près d'un demi-million de dollars et ils n'ont rien pu faire pour la sauver.

«Il n'y avait plus de toit sur la maison quand nos premières équipes sont arrivées sur place», a dit Martin Farmer, chef aux opérations au Service de sécurité incendie de Montréal.

L'explosion a été si puissante que plusieurs éléments de la structure de la maison ont été projetés dans la rue, dont la porte d'entrée.

Devant cet embrasement généralisé, les sapeurs se sont donc concentrés à empêcher l'incendie de se propager aux résidences voisines. Malgré leurs efforts, l'une d'elles a subi d'importants dommages.

Démolition

Les pompiers ont eu besoin de plusieurs heures avant de finalement venir à bout de l'intense brasier. Dès la fin de l'intervention, une pelle mécanique a été demandée sur les lieux pour démolir la structure de brique de la résidence.

Les enquêteurs de la police de Montréal sont quant à eux demeurés sur place pendant une bonne partie de la journée afin de rencontrer divers témoins et tenter de recueillir des éléments de preuve.


Vidéos

Photos