Le motard Bruno Lefebvre a reçu deux balles dans la tête


Maxime Deland

Dernière mise à jour: 07-01-2013 | 14h29

MONTRÉAL - Un ancien membre du groupe de motards criminalisés des Rockers, le club-école des Hells Angels, a été atteint de deux balles en pleine tête, lundi matin, à l'intérieur d'un commerce de plomberie de l'arrondissement d'Outremont, à Montréal.

Le crime a été perpétré vers 8 h 30, au moment où Bruno Lefebvre, 43 ans, venait d'arriver sur son lieu de travail, chez Plomberie Galarneau & Frère, situé au 1184, avenue Van Horne, entre les avenues Bloomfield et de l'Épée.

À ce moment, un suspect cagoulé a fait irruption à l'intérieur du commerce avant d'ouvrir le feu en direction de l'ancien motard, l'atteignant deux fois à la tête. Le tireur a pris la fuite avant l'arrivée des policiers et n'avait toujours pas été retrouvé en soirée, lundi.

Le crime, bien planifié, visait spécifiquement Bruno Lefebvre. Les autres personnes qui se trouvaient dans le commerce lors des événements n'ont pas été blessées.

L'une des employées, qui a assisté à la scène, a dû être transportée à l'hôpital pour traiter un violent choc nerveux.

Lefebvre était conscient à l'arrivée des premiers services d'urgence. Souffrant de très graves blessures, il a rapidement été transporté à l'hôpital. En soirée, la police qualifiait son état de «critique, mais stable».

Le motif de l'attaque, qui a toutes les apparences d'un règlement de compte, demeure un mystère.
Pendant une bonne partie de la journée, les enquêteurs ont étudié la scène de crime et rencontré plusieurs témoins.

Passé criminel chargé

Bien connu des milieux policiers, Bruno Lefebvre avait principalement défrayé les manchettes au début des années 2000.

À l'automne 2000, il aurait fait partie de ceux qui ont battu trois spectateurs lors d'un spectacle du chanteur Éric Lapointe, à l'ancien Spectrum de Montréal.

L'année suivante, Lefebvre avait été coffré dans le cadre de la vaste opération Printemps 2001, qui visait l'arrestation d'une centaine de motards dans la province, dont Maurice «Mom» Boucher, le chef des Nomads (chapitre québécois des Hells Angels).

Près d'une vingtaine de propriétés avaient été saisies par les autorités lors de cette vaste frappe. La plus luxueuse de toutes, une maison évaluée à l'époque à 443 000 $ située à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, dans les Laurentides, appartenait à Bruno Lefebvre.

L'ancien aspirant membre des Nomads était en libération conditionnelle.


Vidéos

Photos