Sonia Blanchette apte à subir son procès


Jean-François Desbiens

Dernière mise à jour: 04-01-2013 | 12h20

DRUMMONDVILLE - Sonia Blanchette, la mère qui aurait tué ses trois jeunes enfants, est apte à répondre aux accusations de meurtre prémédité portées contre elle le 5 décembre dernier, a-t-on déterminé vendredi, lors de sa comparution au palais de justice de Drummondville.

Hospitalisée depuis un mois au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke, la femme de 33 ans a fait l'objet d'une évaluation psychiatrique approfondie.

Afin de protéger l'intégrité d'un éventuel procès devant juge et jury, le rapport du Dr Karine Forget a été placé sous scellés.

Les événements sont survenus dans la journée du 2 décembre, dans le logement de Sonia Blanchette sur la rue Turcotte, à Drummondville.

Aussi sur Canoe.ca

Les jeunes victimes, Lorélie, Loïc et Anaïs, âgés respectivement de 5, 4 et 2 ans, auraient été noyées dans la baignoire de l’appartement.

Séparée depuis 2009 de son conjoint et père des enfants, Patrick Desautels, Sonia Blanchette avait le droit de voir ses enfants dans la cadre de visites supervisées par sa mère. Le jour du drame, cette dernière, pour une raison inconnue, se serait absentée pendant plusieurs heures. Sonia Blanchette aurait profité de son absence pour passer à l'acte.

Fortement intoxiquée et enceinte d'un quatrième enfant, Sonia Blanchette avait dû être hospitalisée pendant trois jours avant que les policiers ne puissent procéder à son arrestation et l'accuser formellement.

Sonia Blanchette devra revenir en cour le 28 mars prochain.


Vidéos

Photos